La Montarvilloise Maryse Pagé, finaliste au Prix des libraires jeunesse du Québec (12,17 ans)

Partagez!La Montarvilloise Maryse Pagé finaliste au Prixdes libraires du Québec jeunesse (12-17 ans) Le roman jeunesse Rap pour violoncelle seul, de l’auteure Montarvilloise Maryse Pagé, se retrouve parmi les trois finalistes … Poursuivre la lecture

Octobre 70: l’État a eu peur de sa jeunesse?

Durant les années qui ont précédé la Crise d’octobre, en 1970, la jeunesse des pays occidentaux ruait dans les brancards: la France avait été secouée par les événements de Mai 1968, des manifestations et des émeutes éclataient aux États-Unis contre la guerre du Vietnam et pour les droits des Afro-Américains, le tout sur fond d’assassinats de politiciens, de bouleversements politiques majeurs et de décolonisation des pays du tiers monde.

Voici pourquoi nous avons tant besoin les uns des autres

En cette période de pandémie, les médias sociaux ont pris une grande place dans le quotidien des Montarvillois, mais ceux-ci n’ont jamais remplacé les contacts et échanges hors de cette réalité virtuelle. Dès que cela a été possible les espaces publics, tels le Lac du Village à Saint-Bruno-de-Montarville, se sont remplis de citoyens, dont beaucoup de jeunes, qui ont profité de cet assouplissement des mesures sanitaires, pour retrouver des amis et des membres de leurs familles. Voici pourquoi:

Affichez
Cachez