Agrile du frêne: Saint-Bruno fait son bilan…

Partagez!
image_pdfimage_print

Depuis aujourd’hui, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville présente, sur son site Web, le bilan de l’ensemble des actions réalisées dans le cadre de son plan d’action pour ralentir la progression de l’agrile du frêne sur son territoire. Ce plan, adopté le 16 février 2015, prenait fin en 2019.

Le bilan 

Disponible sur la page d’information dédiée à la lutte contre l’agrile du frêne, le bilan dresse le portrait complet des actions réalisées par la Ville dans le but de dépister l’agrile du frêne, d’en limiter la propagation et d’assurer le maintien de son couvert forestier exceptionnel. 

En 2015, la Ville avait d’abord effectué un inventaire des arbres publics, qu’elle tient à jour depuis. Cet inventaire a permis de répertorier les frênes publics, desquels 1 829 ont dû être abattus entre 2015 et 2019. Pour compenser leur perte, 1 971 arbres ont été plantés durant la même période. Dans un souci de maintenir la biodiversité, la municipalité a choisi une large variété d’essences d’arbres résistants et adaptés au milieu urbain. 

Parallèlement, un règlement encadrant les pratiques telles que l’abattage et la gestion des résidus de frêne sur le domaine privé a été adopté en 2015. Cette même année, Saint-Bruno-de-Montarville a réalisé un inventaire des frênes sur les terrains privés, où 1 078 frênes ont été identifiés, et les informations transmises à leur propriétaire. Certains de ces frênes ont été traités, tandis que d’autres ont été ou seront abattus. Le programme de service-conseil arboricole alors mis en place, a permis aux propriétaires de prendre des décisions éclairées. Dans le but d’aider les citoyens à se défaire des résidus de frênes, la Saint-Bruno a instauré un programme de récupération du bois. Offert gratuitement, ce programme permet aux citoyens d’apporter à l’écocentre les branches et bûches de frênes de plus de 20 cm de diamètre. Pour encourager la plantation d’arbres sur les propriétés privées, la Ville a mis sur pied en 2017 un programme de don d’arbres. Depuis son instauration, 1 323 arbres ont déjà été plantés sur les terrains des citoyens. 

Mentionnons par ailleurs que Saint-Bruno-de-Montarville, s’est dotée d’une toute première politique de l’arbre en 2015, dont l’objectif est de maintenir, améliorer et conserver son patrimoine arboricole. 

Grâce à la taxe spéciale sur l’agrile du frêne, instaurée en 2015, la Ville a pu financer entièrement les mesures découlant du plan d’action. Jusqu’à son abolition en 2019, cette taxe a permis de percevoir quelque 2 000 000$, alors que les dépenses liées à l’agrile du frêne ont totalisé, ces cinq dernières années, un peu plus de 1 800 000 $.

LeMontarvillois.com

Source: Communiqué de la ville de Saint-Bruno-de-Montarville

Sujet connexe: La chronique du maire: CANOPÉE ET COUVERT FORESTIER

Affichez
Cachez
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com