Au vieux presbytère: expositions d’Agnès Moquin-Beaudry, Caroline Blais et Jean-Philippe Paul

La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville marquera le coup d’envoi des expositions d’Agnès Moquin-Beaudry, Caroline Blais et Jean-Philippe Paul le 22 mars prochain, au centre d’exposition du Vieux Presbytère. Fière de promouvoir l’art contemporain auprès de sa population et d’en être un terreau fertile, elle a le plaisir de convier ses citoyens à ces trois nouvelles expositions, qui se tiendront jusqu’au 2 mai 2021.

Agnès Moquin-Beaudry: Banalités pérennes

Déconstruire l’image (détail), Agnès Moquin-Beaudry

Passionnée par la mémoire, l’intimité, la photographie et la nature, elle s’applique à découvrir notre relation avec l’image, à l’aide du dessin au graphite et de l’impression xylographique. Extraites de clichés représentant l’enfance, le voyage et le quotidien, puis dessinées ou gravées, ses images sont empreintes d’une réflexion sur le temps. L’artiste ramène à la vie la gravure sur bois, technique antique d’impression, et la coïncide avec l’image photographique numérique. 

Diplômée du Studio Arts de l’Université Concordia et dotée d’une bouillonnante fibre créatrice, Agnès Moquin-Beaudry est native de Saint-Bruno. Elle entame depuis peu son immersion dans le monde professionnel artistique.

Caroline Blais: Les vêtements

Les vêtements (détail), Caroline Blais

Cinéaste d’animation, artiste multidisciplinaire et titulaire d’un cursus en cinéma et design graphique, Caroline Blais connaît une renommée mondiale. Depuis 2013, plus de quarante festivals et centres d’arts internationaux ont rendu hommage à ses cinq courts métrages.

Sélectionnée au Gala Québec Cinéma pour un Prix Iris, Les vêtements est la première œuvre d’animation narrative de Caroline Blais. Racontant l’histoire d’une femme et sa relation aux vêtements au fil des saisons, le film est un émouvant hymne à la beauté microscopique environnante, où notre habit devient un héros porteur de mémoire et de souvenirs. Cette représentation sonde notre relation quotidienne, sentimentale et symbolique avec nos vêtements.    

Jean-Philippe Paul: Moments instantanés

Attente – Bagan, Jean-Philippe Paul

Initié à la photographie dès l’adolescence, Jean-Philippe Paul a saisi toute son ampleur durant son premier périple en Asie, à l’aube de sa vingtaine. Depuis, il vise dans ses clichés à immortaliser le moment présent et véhiculer son histoire. Voyageur passionné, le photographe a arpenté les contrées d’Amérique du Sud et d’Asie du Sud-Est. Muni de son appareil à chaque excursion, Jean-Philippe Paul privilégie l’instantanéité dans ses captures.

Dans Moments instantanés, où sont exposées les photos de ses voyages de 2010 à 2019 en Asie du Sud-Est, le photographe lègue aux spectateurs la mission de reconstruire l’histoire derrière chaque cliché, en exploitant leur imagination.

Expositions

Ces expositions auront lieu jusqu’au dimanche 2 mai prochain. L’entrée est gratuite, et le au centre d’exposition du Vieux Presbytère sera ouvert dès le 22 mars du lundi au vendredi de 8 h 30 à midi et de 13 h à 16 h 30, ainsi que les samedis et dimanches, de 13 h à 16 h 30. 

Le Montarvillois

Le journal hyperlocal de Saint-Bruno-de-Montarville-Bruno-de-Montarville

Source: communiqué de la ville de Saint-Bruno-de-Montarville-Bruno-de-Montarville


Saint-Bruno-de-Montarvile d’hier à aujourd’hui, le plus important groupe Facebook exclusivement dédié aux Montarvillois