Baisse des tarifs pour les Montarvillois: Le C.A. de l’ARTM approuve le projet de refonte tarifaire

La refonte s’appuie sur un découpage du territoire en quatre zones et sur de grandes catégories tarifaires, principalement les titres «tous modes» et les titres «bus partout». Elle prévoit par ailleurs une harmonisation des rabais étudiants à 40%, entre autres.  La refonte sera déployée par étapes, du 1er juillet 2021 au 1er juillet 2025. 

La refonte tarifaire se fait à coût nul, à savoir qu’elle met de l’avant des tarifs similaires aux tarifs actuels et n’a pas de conséquences sur les contributions municipales.

L’ARTM se penchera sur l’enjeu de la tarification sociale, un sujet qui a soulevé un grand intérêt durant la consultation publique, et proposera des recommandations à cet égard à l’été 2021.

Pour quelque 95% de la population de la région métropolitaine, la refonte tarifaire se traduira par des tarifs semblables ou plus avantageux, et pour 5%, l’augmentation sera étalée sur une période de quatre ans. «Mais surtout, tous les citoyens, sans exception, auront accès à une tarification plus simple, plus cohérente et offrant davantage de services à prix équivalent», précise Daniel Bergeron, directeur exécutif, Planification des transports et mobilité.

Vendredi dernier le 18 décembre, le Conseil d’administration de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) a approuvé à l’unanimité le projet de refonte tarifaire, lequel a fait l’objet cet automne d’une vaste consultation publique à laquelle ont participé plus de mille personnes et organismes. «C’est un moment historique pour le transport collectif, alors que nous allons grandement simplifier la vie des usagers, notamment en réduisant fortement le nombre de tarifs», a déclaré Benoît Gendron, directeur général de l’ARTM.

Baisse des tarifs pour les Montarvillois

Suite au processus de consultation quia précédé l’actuelle refonte tarifaire, l’ARTM a regrouper Saint-Bruno-de-Montarville et Longueuil dans une seule et même zone.

Le tarif pour un Montarvillois passera d’un tarif de 177,00$ par mois à 144,00$ pour se déplacer de la Rive-Sud vers le centre-ville. Par contre il demeurera inchangé pour se déplacer à l’intérieur de l’agglomération, soit 100,00$,

L’ARTM s’attache présentement à finaliser des discussions qui permettront d’ajuster certaines modalités d’application spécifiques et à compléter le calendrier d’implantation, de sorte que les détails exacts à ce titre pourront être communiqués en début d’année prochaine. C’est à ce moment que nous saurons si la proposition du conseil de ville de Saint-Bruno-de-Montarville, piloté par la conseillère Marilou Alarie, d’y inclure pour les Montarvillois, le tarif de 144,00$ (agglomération de Longueuil) pour ceux qui utilisent la gare de Saint-Basile-le-Grand plutôt que celle située dans leur municipalité aura été adoptée.

Alain Dubois & communiqué de l’ARTM

Photos et images: ARTM et Ville de Saint-Bruno-de-Montarville