Boum économique à Saint-Bruno: projets industriels dans l’Éco-parc & projets résidentiels au sud 116

image_pdf

Le Groupe Montoni a confirmé hier par voie de communiqué l’acquisition d’un terrain de 4,3 M de pieds carrés situé dans l’Écoparc industriel de Saint-Bruno-de-Montarville. Le développement représente un investissement de près de 400 M$. Le début de la construction des bâtiments industriels totalisant 1,6 M de pieds carrés est prévue en 2022.

Le journal avait publié en exclusivité en février 2021 un article sur ce projet dans lequel on annonçait que BMR projetait de construire son nouveau siège social sur ce terrain du groupe Montoni situé dans l’Éco Parc de Saint-Bruno-de-Montarville, et que ce projet de 130 millions de dollars inclurait un centre de distribution et une serre urbaine sur le toit de l’immeuble qui serait la plus importante au Canada.

Le terrain acquis par Montoni et qui accueillera, entre autres, le siège social de BMR

L’ex-maire de Saint-Bruno Martin Murray avait aussi confirmé cette information dans un de ses posts dans le groupe Facebook Saint-Bruno-de-Montarville d’hier à aujourd’hui:

“L’arrivée de BMR est en effet une très belle nouvelle. Elle l’est parce que nous allons accueillir le siège social de l’entreprise et l’entrepôt. Les pressions ont été fortes au cours des dernières années pour l’implantation d’entrepôts. Je m’y suis toujours fortement opposé, car les centres de distribution sont de grands consommateurs d’espaces et, en bout de ligne, rapportent peu de taxes, compte tenu de la superficie occupée. Le projet de Montoni c’est rapidement brossé: environ 550 emplois, un bâtiment LEED de 79,000 mètres carrés, une serre urbaine sur le toit qui sera la plus importante au Canada, la conservation du boisé et des espaces verts sur 40% du site et un investissement de 130 millions de dollars. Le lot acquis totalise un peu plus de 397 mille mètres carrés dont 232 mille mètres carrés réservés au de BMR (agrandissement possible dans le futur).”

En entrevue au journal, l’ex-conseillère Isabelle Bérubé nous avait alors souligné qu’elle était particulièrement satisfaite de la conservation du milieu naturel qui est prévue au projet. Celui-ci est composé d’un boisé et d’espaces verts qui représentent 40% de la superficie du site.

Un site de choix

Cet autre important développement immobilier annoncé par le Groupe Montoni est situé dans un secteur déjà bien établi – avec la présence de Wiptec, Molson Coors, Amazon, etc. (tous à “St-Hubert/Longueuil’) – sera composé, selon le promoteur, “de bâtiments à usage industriel développés et construits selon les plus hauts standards”. Toujours d’après le promoteur “Son emplacement central, à l’est de Toronto, à l’ouest des provinces de l’Atlantique et au nord des États-Unis, en fera une localisation stratégique renommée. À 30 minutes de Montréal, le site bénéficie d’une accessibilité enviable grâce à sa proximité à l’Aéroport Montréal Saint-Hubert Longueuil (AMSL) et à la gare de train de Saint-Bruno. À deux pas des Promenades Saint-Bruno et d’une vaste offre de services, l’emplacement est également idéal pour l’attrait de la main-d’œuvre. Le développeur souhaite également intégrer des services complémentaires tels qu’une garderie à son concept de développement.

«La Ville de Saint-Bruno est très heureuse de l’intérêt manifesté par le Groupe Montoni à l’égard de l’Écoparc industriel. La Ville entrevoit avec optimisme la réalisation de projets industriels structurants de prestige. Ceux-ci contribueront à créer un milieu de vie stimulant, qui respecte l’environnement, tout en valorisant des activités industrielles à haute valeur ajoutée, de recherche et de développement, de centres de logistique et de sièges sociaux. Les activités complémentaires envisagées, comme une garderie, sont importantes pour la communauté et nous sommes ravis que MONTONI ait cette préoccupation.» Ludovic Grisé Farand, maire de Saint-Bruno-de-Montarville 

Saint-Bruno-de-Montarville à l’heure du développement économique

Les efforts du gouvernement municipal de l’ex-administration du maire Martin Murray pour insuffler un nouveau dynamisme économique à la ville ont donné des résultats probants. Les annonces de nouvelles entreprises et industries qui viennent s’établir à Saint-Bruno-de-Montarville sont presque hebdomadaires. Les revenus que la Ville en retirera devraient, en grande partie, être investis dans l’amélioration des infrastructures de la municipalité, entre autres dans la construction d’un complexe sportif, et ce sans augmentation du compte de taxe des Montarvillois.

Développement immobilier au sud 116 (secteur des Promenades)

Depuis ces huit dernières années, beaucoup d’efforts ont aussi été faits pour développer le sud 116. Il semble que ceux-ci porteront également fruits sous peu avec l’annonce dans les prochains mois d’importants projets immobiliers commerciaux et résidentiels dans ce secteur. Lors du conseil municipal du 23 novembre, Vincent Fortier a mentionné que plus de 4000 nouveaux logements et copropriétés devraient être construits dans les prochaines années dans ce secteur. Cette importante quantité de nouvelles unités d’habitation pourrait faire presque doubler la population de Saint-Bruno. Le développement de ce secteur amènera aussi à la ville d’importants revenus supplémentaires. Dans les prochaines années, Saint-Bruno-de-Montarville se retrouvera donc dans une situation économique fort enviable.

Alain Dubois

Le Montarvillois, le journal hyperlocal de Saint-Bruno-de-Montarville


Saint-Bruno-de-Montarvile d’hier à aujourd’huile plus important groupe Facebook exclusivement dédié aux Montarvillois