Un projet pilote de jeu libre dans la rue

Sans le savoir, en jouant au hockey bottine avec mon fils, j’avais contrevenu, pendant plusieurs années, à un règlement municipal interdisant le jeu libre dans la rue… Heureusement, la ville de Saint-Bruno a modifié, en décembre 2015, ce règlement afin de favoriser le jeu des enfants à l’extérieur. Ils ont maintenant le droit de jouer dans les rues, à condition qu’ils n’obstruent pas la circulation. C’est l’ex conseiller Martin Guevremont (Parti montarvillois) qui avait piloté cette modification réglementaire.

À la suite de ce changement réglementaire la Ville de Saint-Bruno annonce la tenue d’un projet pilote autorisant la pratique du jeu libre dans une portion de la rue Carillon, entre le boulevard Clairevue Ouest et la rue Lansdowne, ainsi que dans les rues Mesnard et Cabot. Par cette initiative, la Ville souhaite créer les conditions propices à l’adoption d’un mode de vie sain et actif. 

«La pratique d’activités physiques est primordiale pour la santé de nos enfants, adultes de demain, et pour les familles. Le jeu libre est une excellente façon de faire bouger nos jeunes : rappelons-nous le plaisir éprouvé à l’occasion d’une partie de hockey-bottine improvisée entre voisins! Une telle initiative contribuera non seulement à développer des amitiés, mais aussi à favoriser la cohésion sociale et la vie de quartier. Ce projet pilote permettra également de recueillir des commentaires et des suggestions au cours de l’été en vue d’un possible déploiement dans l’ensemble de la municipalité en 2020», a déclaré le maire de Saint-Bruno, Martin Murray.

Une pratique encadrée et sécuritaire

Pour assurer la sécurité de tous et prévenir les usagers de la route
que la pratique du jeu libre est autorisée dans une zone, une nouvelle
signalisation et des mesures d’atténuation seront mises en place :

  • Enseignes de circulation à l’entrée et à la sortie de la zone autorisée au jeu libre;
  • Marquage au sol;
  • Balises installées au centre de la rue.

Le projet pilote contribuera par ailleurs à faire connaître et à
promouvoir la signalisation « Jeu libre » auprès des différents usagers
de la route. 

MTQ_jeu-libre.png

Signalisation du ministère des Transports du Québec (MTQ) retenue pour annoncer le jeu libre autorisé dans la rue.

De plus, les participants au jeu libre dans la rue devront se conformer aux règles établies, dont celle de respecter la quiétude des voisins et la plage horaire fixée entre 7 h et 21 h. Ils devront également éviter les zones comportant des courbes et des intersections et faire preuve de courtoisie en matière de partage de la chaussée. Il leur faudra ainsi dégager la chaussée une fois le jeu terminé et lorsqu’un véhicule souhaite passer. Il est à noter que le code de conduite prévu à la réglementation municipale demeure en vigueur et devra être respecté en tout temps.

Un projet appuyé par les résidents

Pour que la pratique du jeu libre soit autorisée dans une rue à caractère local, un citoyen doit d’abord en faire la demande et démontrer l’appui de cinq (5) voisins (un signataire par adresse). La Ville procédera ensuite à l’analyse de la demande pour en vérifier l’admissibilité, en évaluant notamment le débit journalier et le degré de pente de la rue. Si la demande est acceptée, un sondage sera alors effectué auprès de tous les résidents de la rue concernée. Les deux tiers (2/3) d’entre eux devront appuyer le projet pour que celui-ci voie le jour. Dans ce cas-ci, le projet pilote a reçu l’appui nécessaire à la pratique du jeu libre dans les rues désignées, qui avaient d’ailleurs fait l’objet d’une demande en ce sens dans le passé.

Bouger, c’est la santé!

Selon l’Enquête québécoise sur la santé de la population (EQSP)
2014-2015, près du tiers (1/3) de la population québécoise est
sédentaire. Rappelons que l’activité physique quotidienne chez les
jeunes est nécessaire à leur développement et à leur bien-être, tant à
l’égard de la condition physique et des habiletés motrices que de la
santé des os, de la santé affective et même de la réussite scolaire. 

Pour plus d’information, consultez la page Web suivante : stbruno.ca/jeu-libre.

Sources: Communiqué Ville de Saint-Bruno & Alain Dubois




Le marché public de Saint-Bruno débute le samedi 29 juin

Le marché public de Saint-Bruno-de-Montarville débutera le samedi 29 juin prochain! Les citoyens pourront s’y rendre tous les samedis jusqu’au 28 septembre, de 9 h 30 à 14 h, toujours à la Place du Village, à l’angle de la rue Montarville et du chemin De La Rabastalière. Une nouveauté cette année: pour souligner la Semaine québécoise des marchés publics, le marché sera exceptionnellement ouvert le samedi et le dimanche, les 10 et 11 août, de 9 h 30 à 14 h. «J’invite tous les citoyens à venir au marché public! Tout au cours de l’été, ils y découvriront de nombreux produits frais, diversifiés, et d’une grande qualité, le tout dans une ambiance sympathique. Venir au marché, c’est aussi profiter d’un moment privilégié où l’on peut discuter avec les producteurs locaux et régionaux et assister à des ateliers intéressants. Voilà ce qui fait de notre marché l’un des plus grands et des plus dynamiques de la Rive-Sud», ajoute le maire de Saint-Bruno, Martin Murray.

Un marché gourmand

Chaque semaine, 35 marchands seront sur place pour offrir une multitude de produits aux citoyens, dont, entre autres: fruits et légumes, fromages, pâtisseries, pains, viandes, épices et condiments! Tout comme les dernières années, des camions de cuisine de rue seront présents, permettant aux citoyens de dîner sur place et de profiter du beau temps. Les restaurateurs des environs sauront aussi les accueillir le temps d’un goûter!

Le Marché public de Saint-Bruno-de-Montarville

Un marché local

La grande majorité des marchands proviennent de la Montérégie, et quelques commerçants de Saint-Bruno seront sur place. De nombreux avantages sont liés à l’achat local, notamment le fait qu’il y a moins de transport: l’empreinte écologique est donc réduite. Le marché offrira aux citoyens un moment de rencontre privilégiée avec les producteurs et commerçants, leur permettant de mieux connaitre la provenance des produits qu’ils achètent. 

Animation au marché public de Saint-Bruno

Un marché animé

De nombreuses activités sont prévues pour toute la famille sous les thèmes culinaires et alimentaires. Plusieurs chefs, dont Pasquale Vari, partageront leur passion dans le cadre des ateliers du marché. Ce sera l’occasion de s’amuser en famille lors d’ateliers de cirque, et dans une zone ludique. Une nouveauté cette année: une visite de la Chocolaterie Heyez, le 28 septembre, permettant ainsi aux amateurs de chocolat de visiter les coulisses de cette institution montarvilloise! Les enfants pourront aussi s’amuser gratuitement tous les samedis avec un moniteur au populaire marché des petits. Une occasion pour les jeunes de s’amuser pendant que leurs parents prolongent leur visite du marché. 

Informations pratiques

Plusieurs stationnements gratuits sont disponibles près du marché public et les citoyens sont invités à apporter leurs sacs réutilisables pour transporter leurs savoureuses trouvailles. Enfin, il est à noter que les animaux sont interdits au marché, à l’exception des chiens-guides.   

Programmation 2019

  • Samedi 29 juin 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 06 juillet 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 13 juillet 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 20 juillet 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 27 juillet 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 03 août 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 10 août 2019 9:30 – 14:00
  • Dimanche 11 août 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 17 août 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 24 août 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 31 août 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 07 septembre 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 14 septembre 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 21 septembre 2019 9:30 – 14:00
  • Samedi 28 septembre 2019 9:30 – 14:00

Près de la Place du Village

Tous les samedis, du 29 juin au 28 septembre 2019, de 9 h 30 à 14 h 

Nouveauté! 
Exceptionnellement le samedi 10 août et le dimanche 11 août, de 9 h 30 à 14 h, lors de la Semaine québécoise des marchés publics. 

Source: Communiqué de la ville de Saint-Bruno-de-Montarville




Le parcours du lac: Pour découvrir la richesse patrimoniale et culturelle de Saint-Bruno

Depuis le 7 juin, le centre d’exposition du Vieux Presbytère propose un circuit photographique extérieur pour le plus grand plaisir des promeneurs et des adeptes de la photographie.

Le tout nouveau parcours du lac permet entre autres de découvrir la richesse patrimoniale et culturelle de la municipalité et de son environnement, à travers le regard de photographes de la région.  

Présentation du groupe: Saint-Bruno-de-Montarville d’hier à aujourd’hui: https://www.facebook.com/groups/Saint.Bruno.De.Montarville

«En plus de mettre en valeur notre ville et les œuvres de nos créateurs grâce à ses expositions temporaires, le centre d’exposition du Vieux Presbytère offre maintenant une visite extérieure bucolique qui saura ravir les randonneurs. Ce parcours artistique combine la beauté des paysages de la municipalité à la sensibilité des artistes qui sauront la faire ressortir. Nous sommes fiers de faire découvrir les grandes richesses locales à notre communauté à», a souligné le maire, Martin Murray.

Le parcours du lac comprend huit panneaux qui affichent une œuvre différente sur leurs deux faces, pour un total de 16 photographies. L’exposition se renouvellera périodiquement, au gré de différents projets.   «Profitez de la saison estivale pour venir apprécier cette exposition extérieure et n’hésitez pas à faire un arrêt au centre d’exposition du Vieux Presbytère», a conclu le maire de Saint-Bruno.

Source: communiqué ville de Saint-Bruno-de-Montarville




Fête nationale À Sain-Bruno: Un monde de traditions

La
Ville de Saint-Bruno-de-Montarville invite ses citoyens à participer
aux festivités entourant la Fête nationale, les 23 et 24 juin prochains,
au Lac du Village.

Le 23 juin

William Deslauriers

Dès 18 h, les citoyens sont invités à participer au Grand banquet Bleu et blanc,
à proximité du Vieux Presbytère. Un méchoui y sera servi au coût de 5 $
par portion. Une alternative végétarienne sera également offerte.
Pour accompagner le repas, des bières de brasseries québécoises seront
en vente sur le site. À 18 h 30, le groupe Option Trad interprétera de
la musique traditionnelle. Pour le dessert, le Cercle de Fermières a
concocté d’appétissants petits gâteaux.

À compter de 19 h, les citoyens pourront se restaurer et se divertir grâce aux kiosques alimentaires et promotionnels aménagés sur le site. À 20 h, le groupe Fastlane montera sur scène pour un premier spectacle. Et c’est à 21 h 30 que William Deslauriers s’emparera de la scène pour présenter ses grands succès. 

Une pause de quinze minutes est prévue aux alentours de 22 h pour faire place à la cérémonie festive de la levée du drapeau suivie du feu d’artifice. William Deslauriers remontera sur scène vers 22 h 15 pour la deuxième partie de son spectacle. Les activités du 23 juin auront lieu beau temps, mauvais temps, sauf le feu d’artifice qui sera reporté au 24 juin en cas de pluie.

Présentation de Spotted Saint-Bruno – https://www.facebook.com/SpottedSaintBruno

Le 24 juin

Tous les Montarvilloises et Montarvillois sont invités au Lac du
Village à compter de 10 h pour participer aux multiples activités
proposées.

– Animation et maquillage
– Balade en canot
– Carrousels de poneys
– Structures gonflables
– Zone de jeux ludiques
– Cercle des Fermières : journée démonstration au Vieux Presbytère
– Démonstration de métier traditionnel – NOUVEAUTÉ
– Minimarché public – découvrez les produits de trois producteurs régionaux – NOUVEAUTÉ
– Parcours d’autos téléguidées – NOUVEAUTÉ

Spectacles

  • 10 h 30 – Spectacle d’Atchoum Le défi parfait
  • 11 h 30, 12 h 30 et 13 h 30 – Conte traditionnel avec François Lavallée
  • 12 h – Prestation de danse traditionnelle folklorique avec les Chamaniers
  • 14 h – Spectacle des élèves du Studio OnDanse
  • 14 h 30 – Spectacle d’Yvon Cuillerier, violoneux, et ses musiciens

Renseignements

La programmation complète se retrouve sur le site Web de la municipalité à stbruno.ca/fete-nationale, qui sera mis à jour régulièrement, particulièrement en cas de température incertaine. 

Des dépliants seront disponibles dans les édifices municipaux à compter du 15 juin. 

Source: communiqué ville de saint-Bruno-de-Montarville




Alain Dubois lance le couteau suisse des pages Facebook

(Saint-Bruno-de-Montarville) Aujourd’hui, Alain Dubois, l’éditeur du Montarvillois.com et de nombreux groupes Facebook dédiés aux Montarvillois, lance une nouvelle page Facebook «Spotted Saint-Bruno-de-Montarville».

Alain Dubois

Pour passer un message de façon anonyme, ou pas… Que ce soit pour trouver une personne, un animal perdu, dénoncer des comportements délinquants ou criminels dont vous avez été témoins ou des gestes positifs de personnes qui ont fait preuve de civisme ou encore si vous avez besoin d’une référence, rechercher un emploi (ou en offrir un), faire la promo de votre petite entreprise ou de vos activités professionnelles (1 X au 2 mois), etc. , cette page Spotted est pour vous. Pour Alain Dubois, «il est important au sein d’une petite communauté comme la nôtre (Saint-Bruno) d’encourager les commerces de proximité». Contrairement à d’autres «Spotted», Alain Dubois s’engage à n’y mettre aucune publicité payante.

Puisque l’anonymat n’est pas toujours nécessaire, vous pourrez publier vos messages directement sur la page, ou de façon anonyme. Selon l’éditeur, «cette option est une nouveauté qui correspond mieux à ce que sont devenues les pages «Spotted», qui sont non seulement utilisées pour rechercher des personnes, mais aussi des pages de références où on retrouve des recommandations pour des services et des ressources». Et de poursuivre «cette fusion entre une page «Spotted» traditionnelle et une page consacrée aux ressources offertes au sein d’une communauté permettra d’optimiser l’expérience de l’utilisateur en lui évitant de publier ses messages à deux endroits différents; d’ailleurs, les utilisateurs de ces pages sont souvent les mêmes».

Alain Dubois précise qu’il accordera une grande importance à ce que vos publications et commentaires se fassent dans le respect d’autrui : «La NÉTIQUETTE sera de mise sur cette page».

Sur les pages «Spotted»

À l’origine créé par les universitaires en +/- 2012 , le phénomène s’est vite étendu à travers le monde.

«Spotted» correspond au mot “repéré” en français. Il s’agissait au départ d’une page Facebook qui permettait à une personne de transmettre à une autre déjà repérée, son message d’amour et ce, tout en garantissant l’anonymat à l’auteur.

Le concept initial de ces pages a évolué et aujourd’hui on y cherche et trouve à peu près n’importe quoi…

Ces pages suscitant un vif intérêt sont devenues attrayantes pour certains administrateurs, qui y ont vu la possibilité de monétiser leurs pages en vendant au plus offrant des espaces publicitaires et/ou le
positionnement de publications.

Page Facebook de Spotted Saint-Bruno: https://www.facebook.com/SpottedSaintBruno/

Source: communiqué Alain Dubois




Boîte de partage Croque-livres dans les parcs de Saint-Bruno!

Depuis le 16 mai, les enfants peuvent voir de nouvelles boîtes de partage Croque-livres un peu partout à Saint-Bruno. En tout, neuf points
de chute sont offerts : la Place du Village, sur la rue du Lac, dans
les parcs Jacques-Rousseau, des Aviateurs, Marie-Victorin,
Elizabeth-Lochtie, Sommet-Trinité et Albert-Schweitzer, ainsi qu’à la
piscine Roberval, où se déplace le Croque-livres du centre communautaire
cet été.

«Les Croque-livres dans les parcs, c’est la bibliothèque qui va à la rencontre des enfants! En donnant accès à une diversité de livres dans un environnement propice à la détente, les parcs peuvent contribuer à stimuler l’intérêt des enfants pour la lecture. Le plaisir de lire, ça se développe jeune, et nous sommes heureux, comme Municipalité amie des enfants, de soutenir ce beau projet dans les lieux de rassemblement des familles», a déclaré le maire de Saint-Bruno, Martin Murray.

Le premier Croque-livres de Saint-Bruno a été donné à la municipalité par l’Académie des Sacrés-Coeurs en novembre 2015, dans le cadre de la Journée Internationale des droits de l’enfant. Cette initiative de la Fondation Lucie et Andrée Chagnon vise à promouvoir le plaisir de la lecture chez les enfants, les Croque-livres sont des boîtes de partage qui offre aux enfants de 12 ans et moins un libre accès aux livres. L’enfant est ainsi invité à donner un livre ou à en prendre un.

Source: Communiqué Ville de Saint-Bruno-de-Montarville




Assemblée annuelle de la Caisse populaire Desjardins: Une institution au cœur de notre communauté

Le 29 avril dernier, la Caisse Desjardins du Mont-Saint-Bruno a réalisé son assemblée générale a démontré une nouvelle fois sa grande présence au sein de notre communauté.

À cette occasion, c’est plus de 70 000 $ qui a été remis à 8 organismes de la région pour la réalisation de leur projet. Ainsi 20 boursiers qui se sont partagé 5 000 $ remis pour encourager la persévérance scolaire et donner un coup de pouce à leurs études. Membres et clients recevront une part des surplus de 1 115 M$ qu’elle retournera à la collectivité cette année.

La directrice générale, Sophie Morin a remercié les membres pour leur confiance envers la Caisse: «Lors de l’assemblée générale annuelle, j’ai eu la chance de rencontrer nos membres. Nous sommes tous animés des mêmes valeurs coopératives et ensemble nous avons coopéré à une grande réussite. C’est plus de 3 000$ par jour que nous retournons aux communautés de Saint-Bruno et de Saint-Basile-le-Grand. Au nom des administrateurs de la Caisse, je remercie les membres de leur confiance.»

Présent pour
donner à plus de monde

La Caisse a à
cette occasion annoncé une ristourne en hausse de 46%, soit de 1 115
M$. Pour 2019, c’est plus de 7 membres sur 10 qui recevront une
ristourne de la Caisse Desjardins du Mont Saint-Bruno. Le projet de
partage des excédents, accepté par ses membres en assemblée,
permettra également de doubler le nombre de jeunes qui recevront une
ristourne cette année, soit 4 200 jeunes par rapport à 2 000 jeunes
les années précédentes. La croissance de la ristourne est de 90 %
depuis 2015 elle est passée de 585 000 $ en 2015 à 1 115 013 $ en
2019.

Forte de ses 18
775 membres, elle s’inspire de ceux-ci pour être proche de leur
besoin et de leur réalité.

Ainsi plus de 22 jeunes œuvrent bénévolement au sein de leur établissement scolaire pour promouvoir la coopération et mettre en place des mécanismes d’autofinancement des activités de leurs pairs via lesprogrammes de Caisse Étudiante et du Lab Finance. L’an passé, c’est plus de 94 000 $ que la Caisse a investi dans l’éducation des jeunes, des membres, du personnel et des administrateurs. En 2019, c’est 10 000 $ que se partageront 30 jeunes de la région pour récompenser leur persévérance scolaire. Cette année, la Caisse a bonifié son programme de bourses en doublant le montant pour permettre à un plus grand nombre de jeunes d’en profiter. «Cette bourse se veut d’être un encouragement pour les jeunes étudiants de la part de leur caisse. C’est un tirage au sort qui permet à tous les étudiants d’être admissibles et d’avoir la chance de recevoir un prix qui vient récompenser leurs efforts soutenus durant la session », à déclarer Mme Sophie Morin, directrice de la Caisse.

Présent pour le mieux-être des gens et des communautés avec plus de 70 000 $ distribué à 8 organismes de la région dont la nouvelle Société d’habitation Le Paillasson.

Sur la photo: Membres du conseil d’administration (CAP) le Paillasson: Josée Rhoades, Joëlle Labonté, Richard Lépine, Claude Levac, Alain Dubois (*), absent de la photo, Stéphane Corbin.

Guidé par la consultation des membres et par leur rôle d’administrateurs élus. Un jury a pris connaissance des projets soumis et choisis 8 d’entre eux.

  • 1. Camp d’été pour les Amis-soleils de Saint-Bruno
  • 2. Une accessibilité universelle pour la Société d’habitation Le Paillasson
  • 3. Une Cour d’école pour tous à l’école Mount-Bruno
  • 4. Des corridors actifs pour l’école de la Chanterelle
  • 5. À L’aide aux devoirs pour la Maison des jeunes de Saint-Bruno
  • 6. Une redynamisation de la Maison des jeunes la Butte
  • 7. Un aide au maintien du Salon Thé In de l’école secondaire du Mont-Bruno
  • 8. Éco créations prend de l’expansion à l’école secondaire du Mont-Bruno

Une présence qui fera la différence auprès de 3 organismes de la région en 2019.

La Caisse innove en 2019 avec un programme qui remettra un don de 10 $ par nouveau membre à un organisme présélectionné par nos administrateurs. Ainsi toute personne qui viendra ouvrir un compte à la Caisse Desjardins du Mont-Saint-Bruno aura à voter parmi 3 organismes de la région. Tout au long de l’année, nous cumulerons les votes et c’est lors de la prochaine assemblée générale annuelle de 2020 qu’elle en fera le bilan de ce programme et dévoilerons la somme des dons des membres pour chacun.

Le programme sera en place au début du mois de juin. Les membres ont orienté les administrateurs parleurs opinions et commentaires émis lors de la consultation d’avril dernier. Les organismes qui seront soumis au vote des membres en 2019 sont les suivants :

  • Les Amis-soleil La Maison des Jeunes
  • La Butte
  • La Maison des jeunes de Saint-Bruno

Une caisse
présente dans son milieu

Sophie Morin, directrice générale a conclu en mentionnant que «Depuis 1936, nous sommes présents dans la région. Nous vous accompagnons au fil des ans, au fil du temps avec la même rigueur et la même passion. Nos membres font partie de cette histoire, de cette évolution, et nous vous en remercions. Une évolution remarquable comme vous êtes en mesure de la constater. Nous en avons parcouru du chemin, en tant qu’individu, résident, travailleur et coopérateur au développement de notre milieu et nous pouvons en être fiers !»

Communiqués Caisse populaire du Mont-Saint-Bruno et Le Montarvillois

(*) Candidat au poste de conseiller municipal dans le district 4, Alain Dubois, Vice président du CAP, s’est retiré temporairement de son poste




La Société d’Habitation Le Paillasson récipiendaire d’une bourse de $28.000.00 de la Caisse populaire du Mont Saint-Bruno

La Caisse Populaire Desjardins du Mont-Saint-Bruno a remis hier soir $70.000.00 à des projets porteurs afin qu’ils puissent prendre leur essor.

La Caisse a un fonds d’aide, puisé à même une partie des excédents réalisés par la coopérative, qu’elle redistribue à la collectivité . Sur proposition du conseil d’administration, les membres décident, au cours de l’assemblée générale annuelle, quelle partie de ces excédents sera versée au fonds d’aide. Ainsi, grâce à leur caisse, ils peuvent soutenir des causes qui leur tiennent à cœur.

C’est la nouvelle Société d’habitation Le Paillason qui a été le « Coup de coeur » du Conseil d’administration de la Caisse.

Pour la réalisation de son premier projet d’habitation abordable et communautaire, elle s’est vue remettre une bourse de $28.000.00.

Le Paillasson a le vent dans les voiles, puisque lors de la dernière séance-conseil régulière du conseil municipal, les conseillers ont voté unanimement en faveur de la session d’un terrain de la ville (derrière le bureau de poste) à cette jeune société immobilière qui y construira au moins 26 logements.

Sur la photo: Membres du conseil d’administration (CAP) le Paillasson: Josée Rhoades, Joëlle Labonté, Richard Lépine, Claude Levac, Alain Dubois (*), absent de la photo, Stéphane Corbin.

Le Montarvillois

(*) Candidat au poste de conseiller municipal dans le district 4,Alain Dubois, Vice président du CAP, s’est retiré temporairement de son poste

Cette page sera mise à jour dans les prochaines heures afin de vous faire par des autres organismes et projets lauréat de bourses du Fonds d’aide.




Saint-Bruno souligne le travail de ses bénévoles avec éclat

Le 9 avril, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville remerciait publiquement ses bénévoles lors d’une soirée reconnaissance. Présentée dans le cadre de la Semaine de l’action bénévole et organisée pour une 39e année consécutive, la cérémonie 2019 a accueilli environ 200 bénévoles au Centre Marcel-Dulude.

Le maire de Saint-Bruno, Martin Murray, également maître de cérémonie, s’est adressé aux bénévoles présents pour souligner l’importance de leur contribution à la qualité de vie des Montarvilloises et Montarvillois. « Peu importe l’organisme où vous œuvrez, chaque jour, vous faites une différence », a-t-il souligné.

Harmonie Saint-Bruno

Une nouvelle formule de type spectacle, mettant en valeur des talents montarvillois, a été proposée cette année aux bénévoles. Les remises de prix ont ainsi été agrémentées des prestations artistiques de Cirkazou, de l’Harmonie Mont-Bruno, de la Montarvilloise Béatrice Régnier ainsi que du Studio OnDanse .

Béatrice Régnier

Studio On Danse

Au cours de la soirée, monsieur Jean-Louis Tétrault a présenté les membres du comité de sélection de l’Ordre du Mérite dont il est président. Il a ensuite défini les critères d’évaluation des candidatures et a remis un certificat en compagnie du maire. Madame Clémentine Courdi, vice-présidente de la Tribune Jeunesse, a rejoint le maire sur scène afin de remettre le prix Jeune Montarvillois.

Les récipiendaires de l’Ordre du Mérite 2019

Un certificat du mérite a été décerné à madame Gail Kott pour son implication depuis plusieurs années au Centre d’action bénévole Les p’tits bonheurs, pour son bénévolat auprès des aînés du CHSLD, ainsi que pour sa participation à la Grande Guignolée des médias de la Rive-Sud. 

Gail Kott, en compagnie de Jean-Louis Tétrault, président du comité de sélection de l’Ordre du Mérite. 

Monsieur Alex Agostino, pour son implication bénévole dans la communauté montarvilloise depuis plus de 35 ans, notamment pour son engagement et sa contribution à l’ampleur et aux succès de l’Association du baseball mineur de Saint-Bruno, qui a permis à plusieurs centaines de jeunes de notre Ville d’acquérir les bases du baseball et d’apprécier ce sport, ainsi que pour son parcours et son influence dans le domaine du baseball, qui ont grandement contribué à la renommée de notre Ville tant au niveau local qu’aux niveaux national et international.

Alex Agostino, en compagnie de Jean-Louis Tétrault, président du comité de sélection de l’Ordre du Mérite

Madame Diane Aubin, pour ses nombreuses années de bénévolat continu dans différents secteurs d’activités à Saint-Bruno-de-Montarville, ainsi que son implication sociale et communautaire auprès de tous les groupes d’âge, pour son engagement, son rôle actif et son leadership auprès  du Club de l’Âge d’or de Saint-Bruno, du Cercle de Fermières Saint-Bruno, de la Ligue de quilles « La Forêt Noire », ainsi que pour sa participation active à la bibliothèque scolaire de l’école Don Bosco, à la Société d’horticulture et d’écologie de Saint-Bruno, et au groupe Girl Guides of Canada Saint-Bruno.

Diane Aubin, en compagnie de Jean-Louis Tétrault, président du comité de sélection de l’Ordre du Mérite

Club informatique Mont-Bruno, pour ses 35 ans d’activités et de services continus dans notre communauté, pour le travail exceptionnel et les  nombreuses heures consacrées par ses quelque 70 bénévoles à l’enseignement des différents aspects de l’informatique et de l’Internet et de leur usage, dont leurs nombreuses séances de formation hebdomadaires et atelier, ainsi que pour son leadership et son action continue depuis plusieurs années pour la récupération de matériel informatique et électronique et leur remise en état lorsque possible pour en faire bénéficier des organismes sans but lucratif.

Réjean Côté, président du Club Informatique Mont-Bruno, en compagnie de Jean-Louis Tétrault, président du comité de sélection de l’Ordre du Mérite

Prix du Jeune Montarvillois 2019

À la remise des attributs de l’Ordre du Mérite s’ajoutait la remise du prix du Jeune Montarvillois, anciennement connu sous le nom du Jeune bénévole montarvillois. Comme son nom l’indique, ce prix se veut une reconnaissance formelle de l’engagement de nos jeunes citoyens et un encouragement à l’action bénévole et à l’entrepreneuriat au sein de leur cohorte.

Les récipiendaires sont messieurs Yannick Charrette et Martin Rolo Dussault, pour leur engagement depuis plusieurs années à la Maison des Jeunes, notamment pour leur participation à de nombreuses activités de financement, pour leur implication dans la communauté au sein, entre autres, du Relais pour la vie, du Manoir Saint-Bruno, de la Fondation du Club Richelieu et des collectes de sang du Club Optimiste ainsi que pour leur influence positive et leur côté rassembleur.

Martin Rolo Dussault et Yannick Charette

La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville félicite tous les récipiendaires et remercie chaleureusement tous les bénévoles impliqués au sein des organismes.

Source et photos: communiqué Ville-de-Saint-Bruno-de-Montarville




Une nouvelle société d’habitation voit le jour à Saint-Bruno-de-Montarville!

Un nouvel organisme sans but lucratif (OSBL) Société d’habitation Le Paillasson est incorporé au Registre des entreprises du Québec, depuis le 8 janvier 2019. Il aura pour mission de développer une offre de logements communautaires multigénérationnels à loyer abordable et modique. Déjà un conseil d’administration provisoire (C.A.P.), ainsi qu’une équipe d’appui technique collaborent avec la municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville au développement d’un projet en habitation à accessibilité universelle s’adressant principalement aux aînés et aux jeunes familles.

Pour Alain Dubois, vice-président du C.A.P. «Il est important d’avoir une offre en habitation diversifiée sur le territoire de la municipalité. Dans les années 70, l’offre en habitation répondait au besoin de toutes les franges de la population. Mais à la suite de  l’essor économique et populationnel qu’a connu la ville, l’offre de logement abordable a rétréci comme peau de chagrin, et ce, à un point tel, qu’il est maintenant difficile pour plusieurs de nos aînés d’y demeurer lorsque leur revenu baisse et pour les jeunes familles de s’y installer.»

Ce premier projet d’habitation de la Société d’habitation Le Paillasson s’insère dans les orientations municipales, principalement avec la nouvelle Politique de l’habitation adoptée récemment (automne 2018), et s’harmonise avec l’énoncé de la Vision stratégique 2035 « Imaginons une collectivité viable ». Selon Joëlle Labonté, présidente C.A.P. «Nous croyons que notre projet peut collaborer à la réalisation d’une partie des grandes orientations de la municipalité, en particulier au domaine du parc immobilier du type social et abordable ». Elle poursuit en soulignant que : «La création est issue d’un travail de plusieurs années et a débuté avec la rédaction d’un mémoire sur l’offre de logement abordable et social à Saint-Bruno-de-Montarville auquel ont collaboré différents intervenants du milieu: la municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville, le CISSME, le CAB, la corporation de développement de l’agglomération de Longueuil, le Comité logement Rive-Sud et GRT Rive-Sud.»

Le Paillasson, de concert avec la municipalité, est à la recherche d’un terrain, au centre-ville, qui serait susceptible de recevoir un immeuble d’environ 25 logements ce qui constituerait la prochaine étape de développement de ce projet.

Source: communiqué
Société d’habitation Le Paillasson

Page Facebook de l’organisme: https://www.facebook.com/LePaillasson/




Médaille de la gouverneure générale à une élève de l’école secondaire Mont-Bruno

C’est avec grand plaisir que l’École secondaire du Mont-Bruno a souligné la remise de la médaille de la gouverneure générale du Canada le 19 novembre dernier. En effet, Héloïse Brouillette, finissante de la promotion 2017-2018, s’est vu remettre ce grand honneur pour avoir obtenu la meilleure moyenne générale de sa cohorte.

Le prix fut remis en présence de ses parents et amis, présents en grand nombre, ainsi que de la direction et les membres du conseil d’établissement. Félicitations à Héloïse pour ce grand accomplissement!

Présents sur la photo : À gauche : Matthieu Solinas directeur adjoint 5e secondaire  et à droite : Héloïse Brouillette, élève récipiendaire




Saint-Bruno-de-Montarville, à nouveau première au palmarès des meilleures villes canadiennes pour les familles

Pour une deuxième année consécutive, la Ville de Saint-Bruno est nommée la meilleure ville au Canada pour les familles et quatrième ville canadienne (dont la première au Québec) où il fait bon vivre par le magazine MoneySense, qui dévoilait, le 31 juillet dernier, son palmarès annuel sur la qualité de vie au pays.

Le maire de Saint-Bruno, Martin Murray, s’est réjoui de cette distinction qui valorise l’ensemble de la communauté montarvilloise. « Il s’agit d’une distinction majeure qui est le fruit des nombreux efforts pour faire de notre ville une collectivité viable et épanouie. Nous sommes fiers des programmes offerts aux familles, dont entre autres celui des parcs récréatifs, qui a un caractère unique et novateur. » Découlant des plans d’action de la politique familiale, la Ville a mis en œuvre plusieurs programmes au cours des dernières années. Parmi ceux-ci, mentionnons « Un nouvel enfant! Un arbre! », « Une naissance, un livre », le comité consultatif Tribune jeunesse, le programme de Taxi-Ados, le cinéparc, ainsi que les nombreuses fêtes familiales gratuites et à grand déploiement comme la Fête du Lac et la Féerie au Lac du Village et la Fête de clôture des parcs.

«Il faut aussi souligner que Saint-Bruno est accréditée “Municipalité amie des enfants” depuis 2012». Le territoire de la Ville compte un nombre élevé d’écoles, de garderies, de centres de la petite enfance (CPE) et d’organismes dédiés à la famille, en plus de bénéficier du cadre enchanteur du parc national du Mont-Saint-Bruno et de 23 parcs municipaux, aménagés et entretenus avec soin, été comme hiver, par une équipe dévouée. On y trouve de nombreux plateaux sportifs tels des terrains de soccer, baseball, football, basketball, volleyball, mais aussi de pickleball, une piste de BMX et des jeux d’eau.

MoneySense établit son classement en évaluant notamment la population âgée de 15 ans et moins, le pourcentage d’élèves dans la population, le nombre de garderies et d’établissements scolaires pour 1000 habitants, le coût moyen des frais de garde d’enfant, et le pourcentage de foyers comptant des enfants.

Saint-Bruno s’illustre également pour sa qualité de vie

En plus de trôner au sommet des endroits pour une famille, Saint-Bruno s’illustre également pour sa qualité de vie. Parmi les 415 municipalités canadiennes que le magazine MoneySense a évaluées cette année, Saint-Bruno occupe le 4e rang des villes canadiennes et le premier rang des villes québécoises où il fait bon vivre. « Notre défi pour les prochaines années est de continuer de faire mieux. Nous le pouvons et, à ce titre, les idées pour améliorer notre cadre de vie à tous sont les bienvenues », de conclure le maire.

Depuis 2005, MoneySense analyse la qualité de vie des villes canadiennes et dresse son palmarès « Best places to live » en accordant des points qui prennent en considération plus de trente critères, comme la vitalité économique, le revenu familial, le taux de chômage, le taux de criminalité, l’accès à la propriété, l’accès à un médecin de famille et à des services de loisir, etc.

Pour consulter le palmarès MoneySense 2018 (en anglais): https://www.moneysense.ca/spend/real-estate/canadas-best-places-for-families-2018-100/ 

Source: Communiqué Ville de Saint-Bruno

Photos:  Courtoisie Robert Laflamme

Sur le même sujet:

Saint-Bruno-de-Montarville, première au palmarès des meilleures villes canadiennes où élever des enfants (2107)

Populaires: 

Ilot Natrel : Lettre au Maire Martin Murray
Saint-Bruno: Roxanne et Thierry Kobloth après le vin et la bière, ils se lancent dans l’eau-de-vie et le whisky…




À Saint-Bruno: Surplus de potager à partager

Issu du mouvement international initié à Todmorden en Angleterre, ce projet prône entre autre le partage des récoltes et la réduction du gaspillage alimentaire.

Le jeudi de 14 h à 18h, venez nous rencontrer devant le Centre d’Action Bénévole Les P’tits Bonheurs. Il y aura des fruits et des légumes frais provenant des plates bandes comestibles de la ville mais aussi des jardins des p’tits bonheurs et de citoyens.

Vous aurez également la chance de croiser Chloé, une étudiante qui sillonnera la ville avec son vélo et sa remorque chargée de beaux légumes à partager avec vous!

Ce projet vise à accroître la consommation d’aliments frais et sains, réduire le gaspillage alimentaire et tisser des liens pour renforcer la solidarité sociale dans la Vallée. Cette initiative d’innovation sociale est inspirée du mouvement International Les Incroyables comestibles qui a commencé en 2008 à Todmorden au nord-ouest de l’Angleterre .

Au plaisir de vous rencontrer!

PS: L’activité est annulée en cas de grosse pluie.

 

Marie-Ève Lépine
Coordonnatrice en sécurité alimentaire, petite enfance, personnes démunies
Centre d’action bénévole Les p’tits bonheurs
Saint-Bruno-de-Montarville
mlepine@cabstbruno.org
450-441-0807




Cuisine collective au Centre d’action bénévole « Les p’tits bonheurs »

Se regrouper pour cuisiner offre de nombreux avantages. C’est pourquoi le Centre d’action bénévole Les p’tits bonheurs a intégré il y a un an cette nouvelle activité dans son offre de services. Voici le portrait d’une activité qui gagne en popularité.

Qu’est-ce qu’une cuisine collective?

Le Regroupement des cuisines collectives du Québec définit la cuisine collective comme: « un petit groupe de personnes qui mettent en commun leur temps, argent et compétences pour confectionner, en quatre étapes (planification, achats, cuisson, évaluation) des plats économiques, sains et appétissants qu’elles rapportent chez elles.»

«On est membre du Regroupement des cuisines collectives du Québec depuis ce printemps » affirme Marie-Ève, coordonnatrice aux programmes familles et solidarité alimentaire. C’est Karine, une des cuisinières volantes de la Table de solidarité alimentaire de la Vallée des Patriotes qui anime les groupes. Son travail consiste entre autres à aider les participants à choisir des recettes saines et économiques. Son bagage professionnel lui permet aussi de calculer le budget pour chaque recette, de s’assurer que les règles d’hygiène sont respectées et que chaque participant se sente accueilli, sans jugement.»

Ce qu’en pensent les participants

«Même quand mon budget d’épicerie est très serré, je viens à la cuisine collective. Ça me permet de préparer des plats que je ne pourrais pas me faire si j’étais toute seule» affirme une participante.

«Participer à la cuisine collective, ça m’oblige à sortir de chez-moi. Sinon, comme j’ai beaucoup de douleurs, j’ai tendance à rester toute seule. Là, je rencontre des nouvelles personnes», confie une autre participante.

Inscriptions

«Le groupe de cuisine collective des p’tits bonheurs est un groupe ouvert », précise Marie-Ève. Cela veut dire qu’un participant peut s’inscrire sans se sentir obligé de venir à toutes les fois. Le groupe cuisine une fois aux deux semaines.

Cette formule permet de rejoindre un maximum de personnes. L’an dernier, 14 personnes différentes sont venues cuisiner avec nous et ont partagé 517 portions.

Il faut préciser que le groupe s’adresse autant aux hommes qu’aux femmes, à ceux qui savent déjà très bien cuisiner et à ceux qui débutent.

Il reste encore quelques places pour ceux qui voudraient rejoindre le groupe de cuisine collective. Pour vous inscrire ou pour plus d’informations, téléphonez au 450-441-0807.

Marie-Ève Lépine
Coordonnatrice en sécurité alimentaire, petite enfance, personnes démunies
Centre d’action bénévole Les p’tits bonheurs
Saint-Bruno-de-Montarville
mlepine@cabstbruno.org
450-441-0807




Atelier «Créer son pot fleuri» et Concours «Coup de pouce vert»

En partenariat avec la Société d’horticulture et d’écologie de Saint-Bruno, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville organise, pour la sixième année consécutive, l’atelier « Créer son pot fleuri » et le concours « Coup de pouce vert » pour aider les citoyens à améliorer leur aménagement paysager.

L’atelier  Créer son pot fleuri»

Grâce à des horticultrices bénévoles passionnées, les Montarvilloises et Montarvillois sont invités à découvrir gratuitement l’art de composer un pot de fleurs extérieur.

potée fleurie

Lors de l’atelier, les participants devront apporter un pot d’un diamètre entre 12 po et 16 po (les plus gros pots seront refusés). La terre et les fleurs seront fournies par la Ville. Les pots qui seront créés par les citoyens devraient être installés en façade de leur résidence.

Date de l’activité : Samedi 16 juin, 10 h
Endroit : Travaux publics, atelier des Parcs et horticulture (600, rue Sagard, entrée près de l’écocentre)

50 personnes maximum pourront participer à l’atelier. Si un plus grand nombre de citoyens souhaite s’inscrire, un deuxième groupe pourrait être créé en après-midi.

Inscription obligatoire avant le 14 juin, par téléphone au 450 645-2960, du lundi au vendredi entre 7 h 30 et midi et 13 h et 18 h, et le samedi ou dimanche entre midi et 18 h, ou par courriel au helene.loiselle@stbruno.ca. Limite d’un seul pot par personne.

Concours «Coup de pouce vert»

Ce concours s’adresse aux citoyens qui souhaitent embellir la façade de leur maison, mais qui n’ont pas le pouce vert. Il leur permet de courir la chance de gagner l’une des dix (10) visites à domicile d’horticulteurs bénévoles au cours de l’été.

Lors de leur rencontre, dont la date sera déterminée entre le gagnant et l’horticulteur, ce dernier lui donnera des astuces et des conseils pour embellir la façade de sa résidence, éviter les erreurs de débutant, discuter de plantes annuelles ou vivaces, etc. Il ne s’agit cependant pas d’un plan d’aménagement paysager.

Pour être admissible, la façade de la maison doit avoir besoin d’un coup de pouce vert.

Les citoyens doivent remplir le coupon d’inscription avant le 24 juin! Celui-ci est disponible dans les édifices municipaux suivants : hôtel de ville, centre communautaire, bibliothèque, pavillon technique et écocentre. Il est également possible de s’inscrire en écrivant à information@stbruno.ca, en fournissant votre nom et prénom, adresse, téléphone, et courriel. Objet du courriel: Coup de pouce vert

Communiqué: Ville de Saint-Bruno


PARTAGEZ VOS CRÉATIONS

Le Montarvillois invite les participants à partager leur création dans la page de son groupe Facebook « Horticulture et jardinage Saint-Bruno »




Attention à la maladie de Lyme – Saint-Bruno touché

La maladie de Lyme transmise par les tiques

Vous attendiez avec impatience le retour du printemps pour profiter des espaces verts ?  Méfiances, les tiques aussi font leur grand retour dans les parcs, les jardins et les forêts.  Cachée dans les hautes herbes des jardins, les buissons des parcs ou dans les bois, la petite bête peut s’accrocher lors de votre passage. Mais si celle-ci est porteuse de la bactérie Borrelia, elle peut vous la transmettre en se nourrissant de votre sang.

Nous entendons constamment parler des menaces de la maladie de Lyme sur la santé de nos animaux. Mais parfois il faut des pouvoirs astraux pour reconnaitre les symptômes de cette maladie dangereuse chez l’être humain.

La maladie de Lyme, douloureuse et invalidante, est très difficile à diagnostiquer. Car quand les premiers signes de la maladie apparaissent, la morsure de tique est souvent guérie et oubliée.

Dans le mois suivant une piqûre par une tique contaminée, différents symptômes peuvent apparaître, incluant une rougeur (le symptôme le plus courant dans 60 à 80 % des cas d’infection est une rougeur sur la peau, à l’endroit de la piqûre. La rougeur s’étend rapidement pour atteindre plus de 5 centimètres et elle peut être en forme d’anneau ou de cible), de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête, une raideur de la nuque et des douleurs musculaires et articulaires. Si la maladie n’est pas traitée, elle peut causer des problèmes aux articulations, des problèmes cardiaques et des problèmes

Quelles sont les recommandations pour se protéger des tiques?

Les tiques vivent particulièrement dans les forêts, les boisées et les herbes hautes.

Utiliser un chasse-moustiques sur les parties exposées du corps, porter des vêtements longs de couleurs claires et des souliers et marcher dans les sentiers peuvent protéger contre les piqûres de tiques

Que faire en cas de piqûre?

Vous devez immédiatement retirer la tique. Pour savoir comment procéder, consultez le lien suivant: http://sante.gouv.qc.ca/conseils-et-prevention/retrait-de-la-tique-en-cas-de-piqure/

Examiner tout votre corps après une activité extérieure dans un environnement à risque afin de vous assurer qu’une tique ne se soit pas accrochée à vous.

Quels sont les traitements offerts?

La maladie de Lyme se traite avec un antibiotique prescrit par un médecin particulièrement lors de symptômes précoces de la maladie. La nature et la durée du traitement dépendent du stade de l’infection et des symptômes présents.

Si la maladie n’est pas traitée, elle peut causer de graves problèmes de santé dans les semaines, les mois et les années qui suivent une piqûre par un tique.

Progression de la maladie:

Selon le MSS, la maladie est nette progression. Ainsi, le nombre de cas de maladie de Lyne dans la région de la Montérégie est passé de 43 à 327 pendant la période 2012-2017.

Saint-Bruno est classifiée comme une ville ayant un taux significatif d’endémicité.

Avis particulier:

Pour les propriétaires ayant des propriétés ceinturant le Parc national du Mont-Saint-Bruno ou si vous êtes dans une zone non entretenues situées entre des terrains boisés et des espaces découverts, vous pouvez vous protéger en modifiant votre aménagement de terrain.

 

Par l’Association des Propriétaires de Saint-Bruno

 

Voir le lien suivant: http://extranet.santemonteregie.qc.ca/depot/document/3648/Amena-terrain-Lyme.pdf

Pour une information complète sur la Maladie de Lyme, consultez le portail Santé du gouvernement du Québec au site suivant: http://sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/maladie-de-lyme/




Le maître du temps : Richard Frénette, le cadranier de Saint-Bruno

Un projet innovateur présenté par un Montarvillois

Passionné par les cadrans solaires et membre de la Commission des cadrans solaires du Québec, Richard Frénette cultive sa passion depuis quatre ans.  

Le cadranier Richard Frénette offrira un cadran solaire à la ville de Saint-Bruno-de-Montarville qui pourra être observé et utilisé par les Montarvillois.

Lors des derniers conseils municipaux, M. Frénette a présenté son projet à la ville ; un cadran solaire d’environ un mètre de hauteur qui pourra être observé et manipulé par tous. Le maire a semblé réceptif au projet du cadranier et des rencontres sont prévues  afin que le projet se concrétise rapidement. Ils discutent présentement des coûts et des emplacements possibles pour le dispositif.

Pour la construction de son cadran, M. Frénette a reçu la collaboration de la compagnie Soudure London. Celle-ci porte un grand intérêt aux projets du cadranier et a accepté avec plaisir de construire le cadran. Pour les échéanciers de construction, le cadran devrait être construit pendant l’hiver 2019. Si tout fonctionne, il sera prêt pour le printemps 2019.

En ce qui concerne le choix de l’emplacement, M. Frénette a choisi la butte entre les écoles Montarville et Mont-Bruno comme l’endroit idéal. «C’est un cadran qu’il faut toucher et ajuster. Ça a un intérêt historique et éducatif. Par exemple ça montre la latitude du lieu, la hauteur du soleil et tout cela peut être bénéfique à l’apprentissage. Je veux aussi fournir un document aux écoles qui expliquent son fonctionnement, son utilité et son historique». 

Le hic avec la butte, c’est qu’elle n’appartient techniquement pas à la ville de Saint-Bruno-de-Montarville, mais plutôt à la fondation Richelieu. «C’est un petit imbroglio, mais en effectuant les démarches cela devrait pouvoir s’arranger», explique M. Frénette.

Mercredi, M. Frénette rencontrera le maire pour continuer les discussions. Il est très déterminé à réaliser son projet et il pense pouvoir satisfaire la population de Saint-Bruno, «Cette installation va intéresser plusieurs publics. Que ce soit les enfants qui vont vouloir jouer avec, les gens qui ne s’y connaissent pas vont pouvoir l’observer en tant qu’œuvre d’art et les personnes qui s’y connaissent plus vont vraiment pouvoir tenter de le comprendre».

 

Par Claudia Fortin, étudiante en journalisme et collaboratrice au Montarvillois

Photos: Michel Hannequart




À Saint-Bruno: Tous unis contre le cancer

Le 1er juin prochain, sous le thème “Une Nuit Étoilé”, ce sera la 14e édition du Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer à Saint-Bruno au Lac du Village.  Le Relais pour la vie est une marche de 12 heures pour célébrer la vie malgré le cancer, pour rendre hommage aux personnes touchées par la maladie et pour lutter ensemble. En participant au Relais pour la vie, nous contribuons à favoriser un meilleur accompagnement et soutien aux personnes touchées par le cancer et à faire avancer la recherche.

Aujourd’hui, une personne sur deux risque de recevoir un diagnostic de cancer au cours de sa vie. Ainsi, au Québec, toutes les 10 minutes, une personne apprend qu’elle a un cancer. Les fonds amassés servent à financer les recherches sur le cancer les plus prometteuses au Canada et à offrir des services de soutien essentiels pour les personnes atteintes de cancer et leurs familles. Avec votre aide, la Société continue d’avoir un impact positif sur d’innombrables vies.

C’est avec grand plaisir que Clodine Desrochers a accepté d’être la maître de cérémonie du Relais pour la vie Saint-Bruno. Le comité organisateur souhaite amasser 105 000 $ lors de cet événement rassembleur et vous invite le 1er juin comme participant, bénévole ou visiteur! Au cours de la soirée, il y aura plusieurs activités dont un spectacle du chanteur Jessy James et ses invités. Pour plus d’informations, visitez la page Facebook du Relais pour la vie Saint-Bruno, le relaispourlavie.ca ou appelez le 450 442-9430.

 

 




Saint-Bruno-de-Montarville rend hommage à ses bénévoles

Le 10 avril, la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville remerciait publiquement ses bénévoles lors d’une soirée Reconnaissance. Présentée dans le cadre de la Semaine de l’action bénévole et organisée pour une 38e année consécutive, la cérémonie 2018 a accueilli près de 400 bénévoles au Centre Marcel-Dulude, un record pour l’événement.

Le maire de Saint-Bruno, Martin Murray, s’est adressé aux bénévoles présents pour leur exprimer sa gratitude et souligner l’importance de leur contribution au mieux-être et à l’épanouissement des Montarvillois.

Monsieur Jean-Louis Tétrault, président du comité de sélection de l’Ordre du Mérite, ainsi que mesdames Isabelle Bérubé et Caroline Cossette, conseillères municipales et maîtres de cérémonie, ont ensuite procédé à la remise des attributs de l’Ordre du Mérite.

Les récipiendaires de l’Ordre du Mérite 2018

Hommage_aux_Benevoles_2018-250_MDurand.png

Madame Martine Durand

Un certificat du mérite a été décerné à madame Martine Durand pour son engagement bénévole et assidu depuis plusieurs années auprès de la Maison des Jeunes, ainsi que pour son courage, sa détermination, son implication et sa participation active aux activités de la Fondation de l’école secondaire du Mont-Bruno.

Monsieur Jean-Louis Tétrault, président du comité de sélection de l’Ordre du Mérite (à gauche) et madame Isabelle Bérubé, conseillère (à droite), ont remis un certificat de mérite à madame Martine Durand (au centre).

Un certificat du mérite a également été décerné à monsieur Richard Clermont, pour son engagement et sa grande disponibilité auprès du Centre

Hommage_aux_Benevoles_2018-252-RClermont.png

Monsieur Richard Clermont

d’action bénévole Les Ptit’s bonheurs depuis plusieurs années, sa participation à La grande guignolée des médias de la Rive-Sud depuis les tout débuts, ainsi que pour son implication auprès de l’église St. Augustine of Canterbury.

Monsieur Jean-Louis Tétrault, président du comité de sélection de l’Ordre du Mérite (à gauche) et madame Caroline Cossette, conseillère (à droite), ont remis un certificat de mérite à monsieur Richard Clermont (au centre).

Hommage_aux_Benevoles_2018-256-GLarocque.png

Madame Ginette Larocque

Une épingle d’argent a été décernée à madame Ginette Larocque, pour son engagement et son implication bénévole auprès du Théâtre St-Bruno Players depuis trente-huit ans, notamment au sein du comité exécutif, mais aussi pour les nombreuses heures qu’elle a consacrées au montage et à la production de pièces de théâtre.

Monsieur Jean-Louis Tétrault, président du comité de sélection de l’Ordre du Mérite (à gauche) et madame Isabelle Bérubé, conseillère (à droite), ont remis une épingle d’argent à madame Ginette Larocque (au centre).

La plus haute distinction, une médaille d’or, a été décernée à madame Paule Handfiled Benjamin, pour la vision, l’esprit d’initiative et de leadership dont elle a fait preuve au sein du comité d’embellissement pendant plus de vingt ans, et dont elle a été présidente pendant treize ans, ainsi que pour sa

Hommage_aux_Benevoles_2018-266-PHBenjamin.png

Madame Paule Handfiled Benjamin

contribution à l’embellissement de la ville et à l’obtention des 5 Fleurons, sans oublier ses nombreux engagements bénévoles auprès de la Croix-Rouge/Héma-Québec, le Club de l’âge d’or, la Paroisse Saint-Bruno, le Cercle de Fermières Saint-Bruno-de-Montarville et le Jardin botanique de Montréal.

Monsieur Jean-Louis Tétrault, président du comité de sélection de l’Ordre du Mérite (à gauche) et madame Caroline Cossette, conseillère (à droite), ont remis une médaille d’or à madame Paule Handfield Benjamin (au centre).

Prix du Jeune bénévole montarvillois 2018

Hommage_aux_Benevoles_2018-267-JMAparicio.pngÀ la remise des attributs de l’Ordre du Mérite s’ajoutait la troisième édition du prix du Jeune bénévole montarvillois. Comme son nom l’indique, ce prix se

veut une reconnaissance formelle de l’engagement de nos jeunes citoyens et un encouragement à l’action bénévole au sein de leur cohorte.

Le récipiendaire est monsieur Juan Manuel Aparicio, pour son engagement, depuis plus de cinq ans, à la Maison des Jeunes, notamment pour sa contribution au succès de nombreuses campagnes de financement de l’organisme, ainsi que pour son implication remarquable au sein de la communauté, entre autres pour le Relais pour la vie, la guignolée et la collecte de sang du Club optimiste.

Madame Isabelle Bérubé, conseillère, a remis le prix du Jeune bénévole montarvillois à monsieur Juan Manuel Aparicio.

 

 

 

Photo à la Une: De gauche à droite : madame Paule Handfield Benjamin (médaille d’or), monsieur Joël Boucher (conseiller du district 8), madame Caroline Cossette (conseillère du district 3), madame Martine Durand (certificat du mérite), madame Isabelle Bérubé (conseillère du district 5), monsieur Juan Manuel Aparicio (Jeune bénévole montarvillois), monsieur Martin Murray (maire), madame Ginette Larocque (épingle d’argent), monsieur Vincent Fortier (conseiller du district 2), monsieur Richard Clermont (certificat du mérite) et monsieur Jacques Bédard (conseiller du district 7).

 

Valérie Blais. Crédit : Marie-Josée Bertrand

Source: Communiqué Ville de Saint-Bruno-de-Montarville




Lutte à la pauvreté: La Table Solidarité Saint-Bruno et des organismes de l’agglomération interpellent le ministre Blais

La Table Solidarité Saint-Bruno qui regroupe les organismes communautaires, OSBL de Saint-Bruno et des représentantEs de la municipalité s’est jointe aux  autres organismes communautaires,  institutions publiques et  éluEs de l’agglomération de Longueuil afin d’interpeller le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, pour qu’il prolonge le financement transitoire issu du Fonds québécois d’initiatives sociale (FQIS) qui soutient actuellement des projets régionaux et locaux visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Caroline Cossette conseillère municipale et représentante de la ville de Saint-Bruno et Caroline Gauthier de la MDJ.

Le 10 décembre dernier, le Gouvernement du Québec dévoilait son Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale 2017-2023. Dans celui-ci, on pouvait y lire que «Le Fonds québécois d’initiatives sociales […] sera bonifié et atteindra 160,1 M$ sur cinq ans.» Malheureusement, le silence du ministre depuis cette annonce nous laisse croire que l’argent ne sera pas disponible avant le 30 avril prochain, date à laquelle le financement transitoire prendra fin.

«Ce financement transitoire n’aura servi à rien si les projets tombent quelques mois avant l’arrivée de ce plan sur notre territoire » estime Martin Boire, directeur général de la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil (CDC AL). L’objectif de ce financement transitoire était justement de laisser le temps aux acteurs sociaux de se concerter et de prioriser des projets structurants dans nos efforts de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. L’arrivée tardive du financement mettre une pression supplémentaire sur les acteurs du milieu pour identifier des projets dans la hâte.

Martin Boire

Martin Boire, CDC AL

Selon Martin Boire, l’inaction du ministre aura un impact majeur dans nos efforts de lutte contre la pauvreté. «Sur le territoire de l’agglomération de Longueuil, ce sont cinq projets actuellement soutenus par le FQIS qui prendront fin le 30 avril prochain. Des projets de soutien communautaire en logement social, de mesures d’hébergement d’urgence, de support aux personnes en situation d’itinérance, d’aide au devoir et d’intervention auprès des populations marginalisées. Ce sont plus de 4 000 citoyenNEs qui recevaient une aide importante, chaque année. Si le ministre ne parvient pas à déployer ce nouveau Plan d’action gouvernemental rapidement, il a la responsabilité d’au moins poursuivre le financement des projets soutenus par le FQIS. »

Pour l’ensemble du Québec, la prolongation de ces projets représente environ 8 millions $ par année. L’enveloppe prévue dans le Plan d’action gouvernemental est donc amplement suffisante pour soutenir ces projets d’ici à ce que  le financement descende dans nos milieux.

Liste des organisations interpellant le ministre

Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil, Table Itinérance Rive-Sud, Office municipal d’habitation de Longueuil, Réseau d’habitation chez soi, Table de concertation des organismes communautaires de Boucherville, Table Solidarité Saint-Bruno.

 

Source: Communiqué CDC AL

 




Le 18e Salon des vins de la Montérégie 

Cette année encore se tiendra au Centre Marcel-Dulude de Saint-Bruno l’édition 2018 de ce populaire salon des vins de la Montérégie.

Les profits de cet important évènement sont versés à la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC.

« Le Salon est devenu un incontournable pour les fins connaisseurs de vins, qui s’y retrouvent avec grand plaisir afin de déguster quelque 150 vins soigneusement choisis par 17 agences réputées. Afin de combler notre clientèle avisée, une plus large place est faite aux produits d’importation privée. Fromages, fruits frais et séchés, noix, café et chocolat sont offerts afin de rehausser l’expérience. ».

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

Date : Mercredi 11 avril 2018, de 17 h à 21 h

Lieu : Centre Marcel-Dulude

Réservez vos billets dès maintenant!

Billet VIP*

100 $: 70 coupons de dégustation de 1 $ chacun

Reçu fiscal de 60 $ *Billets VIP en vente aux succursales de la SAQ de Saint-Bruno seulement.

Billet régulier

50 $: 10 coupons de dégustation de 1 $ chacun

Pour plus d’information, communiquez avec :

Marie-Claude L’Écuyer

Coordonnatrice d’activités, Estrie/Montérégie marie-claude.lecuyer@coeuretavc.ca

450 442-6387, poste 222

Site web de l’événement: ww.coeuretavc.ca/impliquez-vous/evenements/salon-des-vins-de-la-monteregie




Barils récupérateurs d’eau de pluie et composteurs domestiques à prix réduit pour les Montarvillois

Depuis le 28 février, le Fonds Éco IGA, permet aux citoyens de Saint-Bruno-de-Montarville s’inscrire sur le site Internet du Jour de la Terre pour bénéficier d’un des 70 barils récupérateurs d’eau de pluie ou composteurs domestiques offerts au prix modique de 30 $. S’il y a plus de 70 inscriptions, un tirage au sort aura lieu afin de déterminer les récipiendaires, qui seront contactés directement. La date de distribution est le dimanche 29 avril prochain, de midi à 15 h, chez IGA Les Marchés Lambert et frères inc. (23, boulevard Seigneurial Ouest).

Les barils récupérateurs d’eau de pluie, un outil concret pour économiser l’eau potable

Durant l’été, l’eau potable est une ressource précieuse souvent utilisée pour des usages ne nécessitant pas une eau chlorée. Les barils récupérateurs d’eau de pluie permettent de réduire la quantité d’eau à traiter par les municipalités tout en fournissant de l’eau naturelle pour arroser les végétaux ou effectuer certains travaux de nettoyage extérieur. Initialement utilisés pour la conservation des olives, ces barils, d’une capacité de 200 litres chacun, trouvent une deuxième utilité et permettent en seulement un été de récupérer en moyenne 4 800 litres.

Les composteurs, un moyen efficace de gestion des matières résiduelles

Parmi les nombreux déchets que nous produisons quotidiennement, une grande partie est constituée de matières organiques, résidus qui peuvent facilement être compostés. Grâce aux composteurs domestiques, les ménages montarvillois pourront poser un geste écologique important en valorisant leurs déchets organiques et en produisant du compost, un ingrédient clé du jardinage!

INSCRIPTION EN LIGNE POUR L’ACHAT À RABAIS DES RÉCUPÉRATEURS D’EAU ET DES COMPOSTEURS: ICI

 

Source: Ville de Saint-Bruno




Lancement du bottin des entreprises de Saint-Bruno

Dans le but d’encourager l’économie locale et le commerce de proximité, Le Montarvillois lance un service d’annuaire qui s’adresse aux entreprises, travailleurs autonomes, associations et artistes de Saint-Bruno. L’inscription est gratuite et plusieurs fonctionnalités et options s’y ajouteront graduellement; entre autres, des services afin de stimuler les ventes telles que des offres de coupons rabais, des publicités, des mises à l’avant d’entreprises, etc.

Actuellement, vous pouvez déjà y indiquer toutes les informations les plus importantes concernant votre entreprise. Vous avez même la possibilité d’y joindre des photos. Les fiches des souscripteurs sont presque des mini sites web et aléatoirement elles s’affichent sur notre première page.. Profitez-en!

À noter que le bottin des entreprises de Saint-Bruno est exclusivement dédié aux entreprises qui ont pignon sur rue dans notre ville.

L’adresse du bottin: https://lemontarvillois.com/annuaire_des_entreprises_de_saint-bruno

Qui sommes-nous..

Le groupe de médias Le Montarvillois est animé principalement par Alain Dubois, un résident de longue date de Saint-Bruno qui souhaite par ses initiatives encourager les liens entre ses concitoyens, les commerces de proximité, et offrir aux Montarvillois une source d’information collaborative et indépendante.

Le Montarvillois, en plus d’éditer son site d’actualités éponyme, gère les plus importants médias sociaux de Saint-Bruno. Ses groupes ont tous la caractéristique de filtrer les inscriptions afin que les membres correspondent aux critères exigés.

Les médias gérés par Le Montarvillois :

La page Facebook du Montarvillois : https://www.facebook.com/Le.Montarvillois
Notre groupe principal: «Saint-Bruno-de-Montarville d’hier à aujourd’hui»: https://www.facebook.com/groups/Saint.Bruno.De.Montarville/
Notre groupe de « Petites annonces de Saint-Bruno»: https://www.facebook.com/groups/petites.annonces.Saint.Bruno/
Notre groupe pour les «Offres et demandes d’emplois à Saint-Bruno-de-Montarville»: https://www.facebook.com/groups/emplois.saint.bruno/
Notre groupe, «Horticulture et Jardinage Saint-Bruno»: https://www.facebook.com/groups/horticulture.saint.bruno/
Notre chaîne YOUTUBE: https://www.youtube.com/channel/UCptGGvtmaEiDcBUN1qQqjQw
Notre groupe de photos FlickR: https://www.flickr.com/groups/saint-bruno-de-montarville/
Un groupe associé: «Ressources de Saint-Bruno»: https://www.facebook.com/groups/ressources.st.bruno/

Le Montarvillois

BOTTINS DES ENTREPRISES DE SAINT-BRUNO

PS : Quelques problèmes avec la traduction du « logiciel » subsistent dans « Le bottin des entreprises ». Ils seront corrigé sous peu.




5e édition du tournoi de Poker au profit de Ligue de Balle-Molle de Saint-Bruno

Samedi 24 février dès 18h00 aura lieu le 5e édition du tournoi de Poker au profit de la LBMSB

1590 Goyer St-Bruno (Club de curling2ème étage)

Venez en grand nombre, débutant ou avancé! Croupiers professionnels et service de bar – Billets seulement 50$

‘Add on’ spéciaux’, rebuy en première partie de soirée, et Bourses table finale et 1000$ au vainqueur***

Pour billet, rejoindre Jean-Alexandre Larivée-Côté

Courriel: jean.alexandre76@hotmail.com

Martin Coutu, Président LBMSB

*** Si nombre de joueur minimal atteint




Bienvenue dans Le Montarvillois version 2,0!

Depuis le lancement l’été dernier, de sa version Facebook, Le Montarvillois a démontré sa pertinence. Chacune de ses publications a été vue par des milliers de lecteurs, parfois quelques dizaines de milliers et l’une d’entre-elle par 2.5  millions de personnes et dans ce cas, son contenu a été  repris par l’ensemble des médias nationaux!

La plateforme WordPress que nous utilisons nous permettra de nombreuses autres possibilités. Le contenu du Montarvillois s’en trouvera ainsi régulièrement bonifié. Dans cette première version, vous retrouverez déjà un bottin des entreprises de Saint-Bruno et une rubrique nécrologique.

Le Montarvillois est un véritable média local, le seul de Saint-Bruno, nous ne nous intéressons donc pas.. ou peu à ce qui se passe dans les villes limitrophes de Saint-Bruno (Saint-Basile, Sainte-Julie, Carignan, etc)  et de la Vallée-du-Richelieu.

Puisque nous sommes un média collaboratif, nous avons besoin de vous, pour enrichir son contenu. Vous êtes un  ex-journaliste, un membre d’une association sportive  ou culturelle, ou d’une OSBL, un citoyen qui aime  s’exprimer par écrit, etc.  Et vous souhaitez  écrire sur des sujets qui touchent notre magnifique communauté ou partager avec nous une nouvelle, une belle photographie? Si oui, Le Montarvillois vous ouvre ses pages (1).  

Le Montarvillois demeure un média indépendant

Le Montarvillois n’a pas comme bailleur de fonds un promoteur immobilier et il n’est pas dépendant de ses annonceurs… Par conséquent, c’est réellement un média indépendant. Nous souhaitons ardemment promouvoir l’économie locale, mais nous n’hésiterons pas  à dénoncer un commerce  qui reçoit une amende pour insalubrité, qui traite mal ses employés (plainte aux normes du travail),  qui est condamné pour un crime fiscal, ou un courtier immobilier professionnel de la santé qui  reçoit une condamnation de son ordre professionnel. Des situations qui ne sont jamais ou rarement abordées par les médias locaux traditionnels, trop soucieux qu’ils sont, de ménager leurs annonceurs. Les journalistes qui y travaillent  malgré leur compétence sont trop souvent limités à  n’écrire que des publireportages. Le Montarvillois est média citoyen qui est en rupture avec ce genre de pratique journalistique.

Les politiciens et les establishments locaux sont souvent inconfortables avec l’indépendance. Ils aiment bien développer des liens privilégiés avec les représentants des médias. Le Montarvillois sans rejeter les rapports cordiaux avec ces derniers tient à son indépendance. 

De la publicité dans Le Montarvillois

Même si nous ne sommes pas dépendants de la publicité,  Le Montarvillois a besoin d’argent pour payer ses frais et surtout pour poursuivre son développement . Vous verrez donc graduellement apparaître de la publicité dans nos pages  (2).

Merci pour votre intérêt et votre fidélité envers Le Montarvillois et ses groupes liés (3)

 

Alain Dubois, éditeur

(1)   Nous ne nous engageons pas à tout publier ce que nous recevrons 🙂

(2)  Si vous souhaitez y afficher une publicité vous pouvez nous contacter dès maintenant.

(3) Les médias gérés par Le Montarvillois :