C’est maintenant le temps des hirondelles

Partagez!
image_pdfimage_print

Saint-Bruno sort enfin de sa torpeur… elle devient, à l’image de sa jeunesse, une ville vivante : le marché public et celui de Noël ; l’entente avec la SEPAQ ; une impressionnante consultation sur l’avenir de la ville ; la création d’une dynamique Tribune jeunesse ; la mise en place d’une politique culturelle et patrimoniale ; de nouveaux commerces et entreprises y prennent enfin racine. Toutes sortes de projets et initiatives petits et gros voient le jour : vélo en partage, agriculture urbaine, navette pour le centre de ski et le parc national, piano public, service de taxi pour les adolescents et éventuellement pour les personnes âgées, etc., etc. De plus, la ville est si brillamment gérée, qu’elle dégage d’importants surplus… Il y a de quoi se réjouir ! Non ? Malheureusement, une partie de l’establishment local déstabilisé par ce vent de fraîcheur qui souffle à l’hôtel de ville, prêche le retour en arrière… à l’immobilisme et manœuvre sans relâche pour reconquérir le pouvoir perdu de si éloquente façon. Le temps des corbeaux est terminé, Saint-Bruno sort du long hiver dans lequel elle était plongée depuis trop longtemps, c’est maintenant son printemps et le temps des hirondelles…

Alain Dubois

Be the first to comment on "C’est maintenant le temps des hirondelles"

Leave a comment