Élections 2021 à Saint-Bruno: partis politiques et forces en présence

La campagne électorale a débuté officiellement le 18 septembre. Deux partis politiques sont en lice: Ensemble Saint-Bruno qui a été fondé par les conseillers Vincent Fortier et Isabelle Bérubé, candidate à la mairie pour ce parti, et Citoyens d’abord, le parti fondé par le conseiller municipal du district 4 et candidat à la mairie Ludovic Grisé Farand.

Les deux seuls candidats indépendants à ces élections sont l’ex-conseiller et candidat à la mairie André Besner, qui se présente nouveau à la mairie, et Louis Mercier qui se présente au poste de conseiller municipal dans le district 5. Ce dernier est bien connu à Saint-Bruno pour son opposition à l’actuel calcul de la quote-part des villes liées à l’agglomération de Longueuil (ÉquiAgglo) et pour avoir agi comme consultant pour Saint-Bruno auprès de l’agglomération de Longueuil.

Élections 2017 et 2021: les mêmes forces en présence

Malgré les apparences, les forces politiques en présence à Saint-Bruno semblent demeurer inchangées puisque les deux partis en lice s’appuient sur les mêmes bases électorales et quasiment les mêmes militants que les partis qui s’affrontaient lors des dernières élections. Attention, ici je ne prétends pas que c’est du pareil au même et que leurs plateformes électorales ne sont pas différentes, mais uniquement, qu’il y a des vases communicants entre les partis qui se présentent à cette élection et leurs prédécesseurs. Notons que les deux partis n’ont pas de véritable “membership” et que par conséquent, il ne sont pas soumis à un programme politique développé par des membres militants. Dans le cas d’Ensemble Saint-Bruno, cela représente une différence très significative avec le Parti montarvillois.


Ensemble Saint-Bruno, un Parti montarvillois 2.0?

Ensemble Saint-Bruno (ESB) a été fondé par les deux derniers conseillers municipaux à quitter le Parti montarvillois (Pm): Isabelle Bérubé et Vincent Fortier. Il n’y a pas d’opposition entre la plateforme de ce parti et celle de leur ancien parti, qui ne présente pas de candidats à cette élection. Vincent Fortier a, dans une entrevue au journal, déjà répondu que lui et Isabelle Bérubé n’étaient pas en rupture avec les idéaux et les engagements électoraux sur lesquels ils se sont fait élire aux élections de 2017. C’est ce qui explique sans doute que toutes les interventions dans les médias sociaux des membres du Parti montarvillois sont favorables à Ensemble Saint-Bruno et/ou à des éléments leur plate-forme électorale. Comme le Pm, ses candidats sont assez jeunes (45 ans en moyenne)* et la plupart résident dans la ville depuis moins de +/- 15 ans. Ils ont en commun une très grande préoccupation face à tout ce qui touche à l’environnement, au développement durable et à un travail de concertation avec les différents acteurs du milieu (commerçants, organismes, etc.). La candidate à la mairie Isabelle Bérubé souhaite plus de transparence et d’harmonie au sein du conseil et à ce titre, elle a déjà exprimé l’intention de mettre fin aux pléniers à huis clos. Ensemble Saint-Bruno refuse tout don provenant de promoteurs immobiliers.

Citoyens d’abord, une Alliance municipale 2.0?

Citoyens d’abord (CdA) a été fondé par le conseiller municipal Ludovic Grisé Farand. Ce dernier avait reçu, lors de son élection au poste de conseiller (élection partielle) dans le district 4, l’appui de L’Alliance Municipale (AM). Depuis, ce dernier n’a plus de réelle existence et la seule conseillère élue de l’Alliance, Louise Dion, s’est jointe à Citoyens d’abord. Son fils Jérémy Dion-Bernard, qui s’était présenté lors de la dernière élection pour ce même parti, a également rallié CdA. Ce parti reçoit l’appui de la plupart des membres et ex-candidats de l’Alliance municipale et sa base électorale semble être la même, du moins si on se fie aux médias sociaux. CdA table sur un discours axé sur la bonne gestion et la mise en œuvre d’un climat plus harmonieux au sein du conseil de ville. Le parti insiste aussi sur la nécessité de consultations continues avec les citoyens, incluant les citoyens corporatifs. La liste des donateurs pour 2021 n’est pas encore disponible. Toutefois, lors de la campagne électorale qui a mené à l’élection de M. Grisé Farand au poste de conseiller, on y trouvait le nom d’un des plus importants promoteurs immobiliers de la région, André Simoneau, avec qui la Ville a eu deux importants différends juridiques. Ce dernier a également déjà contribué à la caisse électorale de l’Alliance Municipale. (1)


Photo officielle des candidates et candidats d’Ensemble Saint-Bruno (site web). De gauche à droite: Christine Simard, Julien Racicot, Vincent Fortier, Mathieu Constantin, Isabelle Bérubé, Maria Korpijaakko, Martyne-Isabel Forest, Jean-Charles Pelland, Véronique Mauro.

Les candidats d’Ensemble Saint-Bruno

À la mairie

Isabelle Bérubé, scientifique et spécialiste en environnement

Isabelle Bérubé a été élue comme conseillère municipale pour le Parti montarvillois en 2013, un parti qu’elle a quitté avec son collègue Vincent Fortier il y a moins d’un an. Cette scientifique est une fervente environnementaliste qui possède une maîtrise en sciences de l’environnement et un diplôme d’études supérieures en gestion de l’environnement de l’Université de Sherbrooke. Madame Bérubé est une spécialiste de l’économie circulaire (Attestation UdM). Elle a aussi été journaliste, rédactrice en chef et directrice de magazines pendant plus de 15 ans (Terre de chez-nous, Bulletin des agriculteurs, Journal Métro, Info-Presse, etc.) et directrice de Switch, une alliance pour une économie verte. Actuellement, elle est directrice du développement de la Société pour la nature et les parcs section Québec

Au sein du conseil municipal, elle est responsable de l’environnement et représentante de la Ville à la Commission de l’environnement et de l’aménagement (agglo) et à la Table de concertation des aînés du territoire du CLSC des Patriotes. Elle a été aussi membre pendant plusieurs années du CA du Réseau de Transport de Longueuil (RTL), entre autres au moment où il a été décidé de l’électrification des autobus et de la mise en place des circuits électriques. Si elle est élue comme mairesse, elle deviendra la première femme à occuper ce poste à Saint-Bruno. –Fiche de candidate

À un poste de conseiller municipal (âge moyen 45 ans): CV et cursus académique (si disponible)

District 1, Julien Racicot, entrepreneur

M. Julien Racicot a suivi des formations en courtage immobilier, en vente, en gestion de copropriété et en gestion immobilière. Il est copropriétaire d’Eau de source Radnor et de Mini-entrepôts 2000 Inc.

À la suite d’un grave accident d’automobile à l’âge de 18 ans, M. Racicot est devenu tétraplégique. Selon une note biographique dans sa fiche de candidat, il a connu une carrière à succès en tant qu’investisseur immobilier privé. Il a aussi mis sur pied la fondation Adapte-Toit, qui vient en aide aux personnes handicapées suite à une lésion à la moelle épinière. Celle-ci a pour objectif de leur faciliter la vie au quotidien grâce à un environnement accessible et adapté. Afin de recueillir des fonds pour sa fondation, il a parcouru la distance entre Gaspé et Montréal en fauteuil roulant. –Fiche de candidat

District 2, Vincent Fortier, professeur de philosophie

Conseiller sortant pour ce district, M. Fortier est professeur de philosophie au Cégep de Valleyfield. Il siège au Comité consultatif d’éthique et de gouvernance, à la Tribune jeunesse, à la Table de solidarité de Saint-Bruno, au Comité consultatif sur le milieu de vie. C’est à lui que l’on doit en bonne partie la Politique d’habitation qui a été adoptée par la Ville. Il a aussi œuvré à la Politique jeunesse, la Politique de soutien aux organismes et la Politique de participation publique. Il a occupé la présidence de la Régie intermunicipale d’assainissement des eaux usées de Saint-Bruno-de-Montarville et de Saint-Basile-le Grand et il est délégué à la Commission de la sécurité publique de l’agglomération de Longueuil. –Fiche de candidat

District 3, Christine Simard, experte médias et communications

Mme Christine Simard a grandi à Saint-Bruno-de-Montarville. Elle siège actuellement sur le comité de la Maison des jeunes de Saint-Bruno et a déjà siégé sur le comité famille de la Ville où elle a initié un projet pilote d’activités de développement pour les enfants autistes. À la Commission scolaire des Patriotes, elle a été impliquée comme représentante des parents d’élèves ayant des besoins particuliers.

Selon sa fiche de candidate, Mme Simard détient un baccalauréat en enseignement de l’histoire et une maîtrise en histoire de l’UQAM. Lors de ses études à la maîtrise, elle a choisi d’étudier plus spécifiquement les membres du conseil municipal de Montréal aux XIXe et XXe siècles ainsi que les enjeux du développement urbain. Depuis 2017 elle a occupé diverses fonctions au sein d’EXO, dont le dernier en date, celui de Directrice Stratégie client, communication marketing. Auparavant, elle a œuvré pendant 6 ans chez Transcontinental à titre de Directrice de produits numériques, sites et canaux d’information. Christine Simard a aussi pendant plus de 11 ans travaillé à Radio-Canada, dont 7 comme chef de contenu (veille et stratégie, Internet et services numériques).

District 4, Mathieu Constantin, vendeur et formateur

Natif de Saint-Bruno, M. Constantin est un ancien membre des Forces armées du Canada. Il est diplômé en enseignement de l’UQAM et selon sa fiche de candidat , il est aujourd’hui à l’emploi d’une grande entreprise de télécommunications avec des fonctions de pointe en ventes et en formation.

District 5, Véronique Mauro, administratrice et gestionnaire cadre

Mme Mauro est Directrice, Services corporatifs – Centre d’Expertise RH Mondiales – Talent et Culture chez CGI, une des plus importantes entreprises de services-conseils en technologie de l’information (TI) et en management au monde. Elle possède un baccalauréat de l’Université Concordia en Sciences politiques et Relations internationales et une Maîtrise en administration des affaires à HEC Montréal. Pendant ses études universitaires, elle a obtenu plusieurs bourses d’excellence et de nombreuses mentions d‘honneur pour récompenser ses performances académiques. Elle a aussi une formation de première répondante en santé mentale et une autre en PNL. –Fiche de candidateEntrevue vidéo

District 6, Jean-Charles Pelland, docteur en philosophe et enseignant

M. Pelland possède un baccalauréat de l’Université McGill en philosophie, et une Maîtrise et un Doctorat en philosophie et en sciences cognitives de l’Université du Québec. Il est aussi détenteur d’un postdoctorat complété à l’Université McGill et au New College of the Humanities de Londres. Il est un militant actif du Parti Vert du Canada, pour lequel il s’est présenté dans Montarville lors de la campagne électorale fédérale de 2019. Il est membre du conseil fédéral, la plus haute des instances de ce parti politique. Actuellement, selon sa fiche de candidat, M. Pelland enseigne l’éthique et la philosophie à des détenus d’un centre correctionnel.

District 7, Martyne-Isabel Forest, docteure en droit, formatrice, conseillère scientifique et auteure

Mme Forest possède un baccalauréat, une maîtrise et un doctorat en droit de l’UdM et une certification universitaire en gouvernance de l’Université Laval. Depuis le début de ses études en droit elle s’est spécialisée en droit de la santé et des personnes, des aînés et des aidants.

Selon sa fiche de candidate, elle est l’auteure de plus d’une centaine de publications scientifiques et de vulgarisation juridique et elle est récipiendaire de plusieurs prix et distinctions. Madame Forest est très active sur les circuits internationaux de conférences. Elle a entre autres été formatrice dans les organisations et perfectionnement professionnel au MSSS, administratrice et membre du Comité sur la gouvernance, l’éthique et les RH (RAMQ), cheffe du projet institutionnel “Ensemble, partenaires du soin” et directrice juridique, Réseau international francophone Vulnérabilité et Handicap, Fondation de La Côte, Lausanne, Suisse, ainsi que fondatrice de l’Édition québécoise du Prix “Entreprise & Salariés Aidants”, Communication Vision Innovation BeWISE Paris-Québec.

District 8, Maria Korpijaakko, docteure en philosophie et auteure

D’origine finlandaise, Mme Korpijaakko est détentrice d’un doctorat de l’Université McGill en philosophie . Elle s’intéresse particulièrement aux médias sociaux et aux changements climatiques. Actuellement, selon sa fiche de candidate, elle rédige un livre sur le sujet. Mme Korpijaakko est une passionnée d’horticulture et elle a déjà été propriétaire d’un commerce spécialisé en horticulture. Elle est une membre active du groupe Facebook Horticulture, jardinage et ornithologie Saint-Bruno.


Photo officielle des candidats de Citoyens d’abord (site web). De gauche à droite: Jean-Claude Boyer, Hélène Ringuet, Nancy Cormier, Jérémy Dion-Bernard, Ludovic Grisé Farand, Mathieu Marcil, Eve Poirier, Louise Dion, Marc-André Paquette.

Les candidats de Citoyens d’abord

À la mairie

Ludovic Grisé Farand, comptable, CPA, CA

Ludovic Grisé Farand est issu d’une vieille famille de Saint-Bruno. Son arrière-grand-père, Philias Grisé, a été maire de Saint-Bruno et son grand-père, Lionel H-Grisé, conseiller municipal. Membre et militant de longue date du Parti libéral du Québec, il s’est présenté pour ce parti dans la circonscription de Montarville lors des dernières élections provinciales. À Saint-Bruno, il s’est d’abord fait connaître comme porte-parole d’un groupe de citoyens, Les amis du Parc Rabastalière, qui s’opposait à l’implantation d’un centre sportif sur une partie du parc Rabastalière.

Il s’est fait élire au poste de conseiller dans le district 4 à la faveur d’une élection partielle en 2019. Son principal engagement était alors la protection dans sa totalité du boisé Des Tilleuls. M. Grisé Farand détient un baccalauréat en comptabilité, un diplôme d’études supérieures spécialisées en comptabilité (DESS) et une maîtrise en comptabilité (travaux: bourse du carbone & tragédie de Lac-Mégantic). Il siège actuellement au Comité consultatif sur la mobilité et au Comité de circulation de la municipalité, et il a auparavant siégé au Comité consultatif des finances du budget et de l’administration. –Fiche de candidat

À un poste de conseiller municipal (âge moyen 50 ans*) CV et cursus académique (si disponible)

District 1, Louise Dion, spécialiste en communications et gestionnaire

Mme Dion possède un baccalauréat es Science en communication. Elle a occupé plusieurs fonctions au sein de différents ministères et organismes gouvernementaux: Ministère de l’Environnement, Ministère des Affaires municipales et Conseil exécutif du gouvernement du Québec.

Elle a été élue au poste de conseillère du district pour l’Alliance municipale lors de l’élection générale de 2017. Elle a officiellement quitté ce parti il y a un an pour rejoindre quelques mois plus tard Citoyens d’abord. Tout comme ses collègues Vincent Fortier, Marilou Alarie et Caroline Cossette, elle arrive toujours bien préparée aux séances du conseil. Elle a été choisie par le Conseil pour siéger au Comité consultatif d’éthique et de gouvernance, au Comité consultatif des finances, du budget et de l’administration, au Comité de démolition et comme déléguée substitut à la Régie intermunicipale d’assainissement des eaux usées de Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Basile-le-Grand. Au conseil municipal, elle a fait adopter des modifications aux règlements concernant les résidences bigénération et la ville de Saint-Bruno a décrété à son initiative le 23 novembre journée de sensibilisation contre l’intimidation, suite au suicide d’un jeune homme, Simon Dufour. –Fiche de candidate

District 2, Jean-Claude Boyer, avocat

M. Boyer a un baccalauréat en droit. Semi-retraité, il a été commissaire à la Commission des libérations conditionnelles du Canada et gestionnaire de formation à la Commission. C’est à ce titre qu’on peut le voir et l’entendre occasionnellement commenter l’actualité judiciaire dans les médias. Auparavant, il été procureur pour la Direction des poursuites criminelles et pénales, pour laquelle il s’est spécialisé dans les poursuites contre le crime organisé. Dans ce poste, il a gagné le premier procès au Canada en vertu de la loi sur le gangstérisme. Grand amateur de chasse, il aime se retrouver dans la nature, particulièrement à son chalet. Selon sa fiche de candidat, il est indiqué qu’il est impliqué bénévolement dans l’association de soccer de Saint-Bruno et des groupes environnementaux (qui ne sont pas précisés).Fiche de candidat

Mathieu Marcil, district 3, urbaniste et planificateur financier

M. Marcil a un baccalauréat en urbanisme et un certificat en planification financière (UQAM). Il a travaillé pour la firme d’ingénierie Dessau, et comme planificateur financier pendant 11 ans chez Groupe Investors, dont 7 à titre de directeur. Depuis 2 ans, il possède sa propre entreprise, Marcil Gestion Financière. Au sein de la Ville il a été membre pendant plusieurs années du Comité consultatif d’urbanisme et il a œuvré comme bénévole au sein de l’Association de baseball de Saint-Bruno. –Fiche de candidat

District 4, Nancy Cormier, spécialiste en communication

Mme Cormier a obtenu un baccalauréat es Science. Elle est une spécialiste en communications stratégiques. Selon sa fiche de candidate, elle possède plus de 30 ans d’expérience dans le domaine des communications. Elle a notamment agi à titre de chef des services d’information et gestionnaire en communications internes à l’Agence spatiale canadienne, où elle était entre autres responsable du bulletin des employés, et en tant que conseillère principale en communications stratégiques à Services partagés Canada. Elle a aussi travaillé pour le Parti progressiste-conservateur à la direction des communications stratégiques du cabinet de l’ancien premier ministre du Canada, Brian Mulroney.

District 5, Eve Poirier, avocate

Madame Poirier possède un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal (1991) avec une formation de l’école du barreau (1992). Par la suite elle a travaillé pendant 7 ans dans plusieurs bureaux d’avocats avant de se retrouver vice-présidente, affaires juridiques et secrétaire corporatif chez Groupe Covitec Inc. et Astral Media en 2001. Elle a aussi occupé plusieurs fonctions au sein de l’Autorité des marchés financiers (Québec). Actuellement, elle y occupe un poste de juriste experte à la Direction générale du secrétariat et des affaires juridiques.

Eve Poirier s’est fait connaître à Saint-Bruno à la faveur d’une campagne visant à améliorer la qualité de l’eau du Lac du Village et à promouvoir un plan d’action municipal pour l’atteinte de cet objectif. Elle est aussi co-fondatrice et présidente de la Fondation Akanksha Canada qui vise à offrir une éducation de qualité à des enfants vivant dans les communautés les plus défavorisées de Mumbai et de Pune, en Inde. –Fiche de la candidateEntrevue vidéo

District 6, Hélène Ringuet, agronome et gestionnaire

Mme Ringuet est membre de l’Ordre des agronomes du Québec. Elle a obtenu un baccalauréat en bioagronomie et zootechnie de l’Université Laval (1985), une maîtrise en biologie de l’Université de Sherbrooke (1988) et un certificat en gestion du marketing aux HEC (2002). Pendant 13 ans elle a occupé un poste de gestionnaire du territoire chez Royal Canin et par la suite elle a occupé pendant un peu plus de 12 ans plusieurs postes au sein de CDMV, une firme distribution de produits vétérinaires. Elle a été aussi, pendant 10 mois, directrice Communications et Affaires numérique chez la firme de marketing COMUNIKA. Selon sa fiche de candidate «Elle s’est notamment impliquée avec la Paroisse Saint-Bruno (souper de homard, guignolée), la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC et la revue annuelle du Club de patinage artistique de la ville».

District 7, Jérémy Dion-Bernard, notaire

Monsieur Dion-Bernard est un ex-candidat de l’Alliance municipale et le fils de la seule conseillère élue de ce parti, Louise Dion, qui a elle aussi a rejoint Citoyens d’abord. Jérémy Dion-Bernard a obtenu un baccalauréat en droit de l’Université de Sherbrooke (2009) et un diplôme en droit notarial de la même université. Il exerce sa profession de notaire au sein du cabinet Fortier, D’Amour, Goyette. Il y concentre sa pratique en droit de la personne, planification testamentaire et protection des personnes inaptes. Selon sa fiche de candidat, il a été membre fondateur du premier comité d’éthique de la recherche du Cégep Édouard-Montpetit, où il occupe depuis 2015 les fonctions de président.

District 8, Marc-André Paquette, expert comptable

Monsieur Paquette possède un baccalauréat des HEC (Université de Montréal) en administration des affaires et comptabilité (2007). Il a amorcé sa carrière chez KPMG et a par la suite brièvement occupé différents postes au sein d’entreprises. Depuis 2013 il a occupé plusieurs fonctions au sein de l’ordre des CPA du Québec. Ces deux dernières années, il y occupe le poste de directeur, Transformation de la profession et projets spéciaux. Selon sa fiche de candidat , le projet de crématorium situé non loin de chez lui explique son actuel engagement politique.

Les indépendants

André Besner (mairie)

André Besner

M. André Besner a un baccalauréat des HEC, UdM (1973), un MBA de l’Unviversité de Sherbrooke (1995) et une maîtrise en gestion de l’ENAP (2011). Selon sa fiche de candidat, il a fait carrière au sein de la Banque de développement du Canada (BDC) ou il a occupé, entre autres, le poste de Vice-président du Québec au service de consultation. À Saint-Bruno, il a œuvré comme bénévole et entraîneur de la ligue de basketball Les Cougars et de la ligue de soccer local. Il a déjà siégé comme conseiller au sein du Conseil municipal à titre de candidat indépendant et au sein de l’Alliance Municipale. Il a aussi déjà occupé le poste de commissaire scolaire et brigué, sans succès, les postes: de maire en 2017, de député de la CAQ à Verdun en 2012 et de la présidence de la CSP en 2014. Site web du parti “Équilibre”

Louis Mercier (candidat, district 5)

Louis Mercier

M. Louis Mercier possède un baccalauréat en sciences actuarielles de l’Université Laval (1976) et il est membre de l’Institut canadien des actuaires. Il a occupé plusieurs fonctions et ce pendant plusieurs année chez Optimum Vie (assurance), entre autres à titre de Directeur général et administrateur de la société et de ses filiales. Il a aussi exercé sa profession au sein de la Mutuelle des fonctionnaires du Québec, de Desjardins Sécurité Financière, et de l’Industrielle Alliance. Depuis 2005, il possède sa propre entreprise de conseillers en gestion, Assurance Actuariat Conseil inc. Il a aussi été membre du conseil d’administration et trésorier de l’Association de basketball de Saint-Bruno (2005 à 2008), de la Fondation du Mont-Saint-Bruno (dont 8 années au poste de président) et du Comité des finances de la ville (2006 à aujourd’hui). Il est aussi le cofondateur du mouvement ÉquiAgglo. -Site web du candidat (district 5)Entrevue vidéo


Débat entre les candidats à la mairie au 103,3 fm


Alain Dubois

Le Montarvillois, le journal hyperlocal de Saint-Bruno-de-Montarville

(1) Lors de la dernière élection, le promoteur immobilier André Simoneau ainsi que plusieurs membres de sa famille (même adresse) avaient délaissé l’Alliance Municipale pour plutôt faire des dons au candidat à la mairie Bruno Harvey. Ce dernier est le propriétaire du club de Golf le Riviera et partenaire d’affaires de M. Simoneau, à qui il a vendu une partie de son terrain de golf afin qu’il puisse y construire un projet résidentiel à Carignan pour lequel on avait refusé de connecter les services publics, ce qui a donné lieu à un litige juridique que la ville a perdu.

(*) L’âge moyen des candidats et candidates a été calculé en date du 24 septembre. Par contre, l’âge moyen des candidats et candidates de Citoyens d’abord est approximatif puisque ce parti politique a refusé de nous transmettre cette information.

Suivez la campagne électorale dans Le Montarvillois ICI


Saint-Bruno-de-Montarville d’hier à aujourd’hui, le plus important groupe Facebook exclusivement dédié aux Montarvillois