ÉLECTIONS 2017 : LE CHOIX DE L’ÉDITEUR

Partagez!
image_pdfimage_print

Note: Les points de vue exprimés par l’éditeur, Alain Dubois, ne reflète pas nécessairement ceux des collaborateurs du Montarvillois.

En 2013, Saint-Bruno traversait une période trouble. Des policiers étaient présents à chacune des séances du conseil de ville afin d’y maintenir l’ordre et des citoyens, à la demande du maire Benjamin, y étaient régulièrement expulsés par ceux-ci. Les médias nationaux et sociaux couvraient ces événements disgracieux presque en direct…. La lutte pour la sauvegarde du boisé des Hirondelles menée par le Parti montarvillois (PM), Marilou Alarie et des citoyens, ainsi que des organismes soucieux de sa préservation, était au cœur de ce mouvement de contestation sans précédent dans notre ville.

C’est dans ce contexte que le Parti montarvillois et son candidat à la mairie, Martin Murray, ont pris le pouvoir. L’arrivée de ces nouveaux élus à l’hôtel de ville marquait aussi celui d’une nouvelle génération d’élus (plus jeunes et n’ayant pas nécessairement grandi à Saint-Bruno). Rapidement, le nouveau conseil a mis en œuvre une série de mesure et d’initiatives qui ont eu des effets toniques pour notre ville: le marché public et celui de Noël; l’entente avec la SEPAQ; la création d’une dynamique Tribune jeunesse; la mise en place d’une politique culturelle et patrimoniale; les services d’ado-taxis, la politique de ville nourricière, etc, etc. Ces initiatives et l’assouplissement de plusieurs règlements municipaux dont celui sur la présence de terrasse, ont permis à de nouveaux commerces de s’établir dans le centre-ville et d’y faire de bonnes affaires: le Charlotte, le Resto Catch, OH Sushis, M. Hibou, le Markina et bientôt, Le pain dans les voiles…

Il faut aussi souligner la grande consultation populaire animée par le réputé Institut du Nouveau-Monde «Imaginons Saint-Bruno 2035» qui a donné lieu à un superbe et audacieux plan d’urbanisme. De plus, la ville est si brillamment gérée, qu’elle dégage d’importants surplus qui servent, en partie, au paiement de la dette.

Bien entendu, tout n’est pas parfait et il y a eu quelques déceptions. En premier lieu, la non-adoption du plan d’urbanisme, dont les motifs, pour expliquer son report, m’ont laissé pantois. Il est plus que probable que le maire Murray ne souhaitait pas que certains éléments plus controversés de celui-ci portent ombrage à sa campagne électorale…

La consultation sur l’ouverture de la rue Piette a duré trop longtemps et s’est déroulée dans un pénible cafouillage pour en arriver à un inexplicable statu quo alors que le gros bon sens aurait été de rouvrir cette rue afin de désenclaver ce secteur.

Le projet de vélo en partage, Mont-Vélo lancé avec tambours et trompettes n’a duré, faute d’un financement récurrent, qu’un été. Le maire a aussi fait preuve d’un certain dogmatisme en n’ouvrant pas la porte à des accommodements avec les propriétaires qui souhaitaient que la ville subventionne l’achat de Treeazin, un insecticide biologique développé pour combatte l’agrile du frêne.

Malgré ces quelques zones d’ombre, le bilan de ces quatre années au pouvoir du Parti montarvillois est très impressionnant et c’est sans hésitation que je donne mon appui à ce parti et à son candidat à la mairie, Martin Murray, pour la présente élection.

LE CHOIX DU MAIRE

Martin Murray, Maire de Saint-Bruno

Au Québec, l’élection du maire se fait dans le cadre d’un processus électoral distinct… À Saint-Bruno, cinq candidats convoitent ce poste. Les trois principaux : Martin Murray (Parti montarvillois), Thérèse Hudon (Alliance municipale) et l’indépendant Bruno Harvey sont des candidats de qualité, mais il serait contre-productif que le nouveau conseil de ville se retrouve majoritairement avec des conseillers issus du Parti montarvillois, avec un maire d’une autre formation politique ou un indépendant. Le maire Murray, dont ce sera le dernier mandat, a un excellent bilan et a démontré un bon leadership, entre autres, face à l’agglomération. C’est un besogneux qui ne craint pas de consacrer plus de 60 heures par semaine à son travail! Il est à l’écoute des citoyens et toujours disponible si on souhaite le rencontrer.

UNE OPPOSITION FORTE

Marilou Alarie, conseillère du district 6

Tous les gouvernements, y compris les gouvernements de proximité que sont les conseils municipaux, ont besoin d’une opposition forte. Hors, la présence dans la plupart des districts de 2 candidats de l’opposition divise le vote et il pourrait très bien ne plus y avoir de conseillers de l’opposition dimanche prochain…Actuellement, il n’y a que deux conseillers de l’opposition qui se représentent pour un autre mandat :

Marilou Alarie qui s’est fait connaître pour sa lutte pour la préservation du boisé des Hirondelles et pour lequel, elle a su rallier les environnementalistes et de nombreux jeunes et résidents de Saint-Bruno. Égérie de ce mouvement citoyen, elle s’était jointe au Parti montarvillois (qu’elle a quitté depuis), lors de la dernière campagne. Au conseil municipal, elle s’est démarquée par sa grande maîtrise des dossiers sous sa responsabilité, son sens de la répartie et sa grande connaissance de la ville dans laquelle elle a grandi. Marilou Alarie a démontré qu’elle avait toutes les compétences nécessaires pour obtenir de nouveau un poste de conseillère du district 6.

Michael O’Dowd est né à Saint-Bruno, s’il est réélu, ce conseiller en serait à son quatrième mandat. M. O’Dowd défend bien les intérêts de ses commettants du district 2 et connaît très bien la ville et les services qui y sont offerts. Il souligne dès qu’il en a l’occasion les bons coups de Montarvillois, d’organismes communautaires et d’équipes sportives. De plus, il possède une qualité rare chez nos élus… Il a un bon sens de l’humour.

BON VOTE CITOYENS MONTARVILLOIS!

VOS PRONOSTICS
Vous trouverez en lien une feuille vous permettant de réaliser vos pronostics et de compiler les résultats de l’élection: https://www.facebook.com/groups/Saint.Bruno.De.Montarville/10159506462410564/

Be the first to comment on "ÉLECTIONS 2017 : LE CHOIX DE L’ÉDITEUR"

Leave a comment