Entrées secondaires au Parc National du Mont-Saint-Bruno: projet pilote de vignettes abandonné

Partagez!

L’afflux de visiteurs en cette période de pandémie au Parc national du Mont-Saint-Bruno a eu pour conséquences qu’une partie de ceux-ci ont utilisées les entrées secondaires du parc qui se trouvent sur le territoire de la municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville afin d’y accéder. Ce qui permettait à ces visiteurs, non-résidents, d’éviter l’entrée principale du parc qui permet à la SEPAQ de limiter le nombre de visiteurs et d’exiger de ceux-ci le paiement de leur droit d’entrée.

Cette utilisation massive des entrées secondaires a bouleversé la quiétude des résidents des rues et secteurs concernés qui se sont retrouvés avec une augmentation substantielle du trafic automobile et des rues transformées en aire de stationnement.

Dans une chronique publiée dans le journal ainsi que dans le groupe Saint-Bruno-de-Montarville (1), plusieurs des suggestions proposées se retrouvent dans les dernières propositions de la ville pour limiter la circulation et le stationnement des non-résidents aux entrés secondaires du Parc dont:

  • Faire des représentations auprès de la SÉPAQ afin de mieux contrôler les billets aux accès secondaires du parc;
  • Solliciter la collaboration de la SÉPAQ afin qu’elle retire l’identification des entrées secondaires du parc sur sa carte officielle;
  • Réclamer une meilleure présence policière pour assurer la sécurité et le respect des quartiers proches des entrées secondaires;
  • Instaurer le stationnement d’un côté de la rue, en alternance;

Par contre, deux autres mesures importantes n’y sont pas:

  • Émission de vignettes de stationnement aux Montarvillois (sous preuve d’un abonnement annuel au parc?) qui leur permettrait de garer leur automobile dans les rues limitrophes aux entrées secondaires du parc. 
  • Le retrait de l’offre des tarifs réduits aux citoyens de municipalités non limitrophes au Mont-Saint-Bruno, comme elle l’a fait dernièrement pour Chambly qui se trouve presque à égale distance de Saint-Bruno que Montréal.

La Ville propose aussi d’autres mesures pour corriger le problème:

  • S’engager à mieux faire connaître l’entrée principale du parc et ses avantages;
  • Installer des panneaux indiquant clairement les accès à l’entrée principale du parc ainsi que l’adresse de celle-ci aux endroits stratégiques de la Ville;
  • Réclamer une meilleure présence policière pour assurer la sécurité et le respect des quartiers proches des entrées secondaires;
  • Maintenir les supports à vélos installés cet été aux entrées secondaires du parc et encourager un mode de transport actif pour s’y rendre;
  • Mener une campagne de sensibilisation;
  • Développer une entente avec le Centre de services scolaire des Patriotes afin d’utiliser officiellement le stationnement de l’école secondaire du Mont-Bruno la fin de semaine pour désengorger la circulation aux entrées secondaires du parc;
  • Recueillir les commentaires des citoyens en lien avec cette solution, afin d’y apporter des améliorations.

Lors de son assemblée ordinaire du 14 décembre, le conseil municipal de la Ville de Saint-Bruno-de-Montarville a donc décidé de mettre fin au projet pilote de vignettes (réservé aux résidents des secteurs concernés) dans les rues limitrophes au parc national du Mont-Saint-Bruno et annoncée la mise en place d’interdictions de stationnement d’un côté de la rue, en alternance côté pair et impair, dans les prochaines semaines. La majorité des mesures retenues par la Ville découle d’un sondage qu’elle avait initié l’été dernier et dans lequel la majorité des citoyens s’étaient exprimés contre le projet de vignettes tel que proposé..

Comme envisagé dans ma chronique sur le sujet, la Ville estime que le système de vignette en place et l’interdiction de stationnement n’avait fait que repousser le trafic de quelques rues et venait restreindre l’accès des citoyens au boisé Tailhandier qui est un parc municipal.

La Ville a mentionné dans un communiqué , qu’elle continuera de recueillir les commentaires des citoyens afin qu’ils contribuent à améliorer l’accessibilité au parc national du Mont-Saint-Bruno, par courriel à information@stbruno.ca ou sur la plateforme Ma Voix dans le dossier du projet. Elle a aussi précisé que la mise en place des modifications apportées à ce projet pilote se déploiera progressivement dans les prochaines semaines et au retour de la période des fêtes.

Alain Dubois

(1) ne pas confondre avec le groupe à numéro 2367055960183968 de type spotted du même nom

Le Montarvillois, le journal hyperlocal de Saint-Bruno-de-Montarville

Source: Communiqué ville de Saint-Bruno-de-Montarville et autres

Photos: ville de Saint-Bruno-de-Montarville


Saint-Bruno-de-Montarville  le plus important groupe Facebook exclusivement dédié aux Montarvillois

https://www.facebook.com/groups/Saint-Bruno-De-Montarville

Affichez
Cachez