Förena Cité thermale lauréat d’un prix d’architecture

L’Ordre des architectes du Québec (OAQ) a dévoilé le 1 avril les projets lauréats des Prix d’excellence en architecture 2021 (1) lors d’un gala virtuel auquel étaient conviés la communauté architecturale et le grand public. Des 11 projets nominés, le lauréat pour la catégorie Bâtiments commerciaux et industriels est situé à Saint-Bruno-de-Montarville; il s’agit du magnifique Förena Cité thermale de Blouin Tardif Architectes.

Le jury des Prix d’excellence 2021, présidé par l’architecte Jean-Pierre Crousse, souligne dans le texte de présentation du prix qu’ « avec des lignes sobres et des matériaux d’origine naturelle – bois et pierres granitiques provenant de la carrière voisine –, les bâtiments de ce spa s’intègrent en douceur dans l’environnement rural qui les accueille. Le jury a notamment apprécié l’aménagement soigné des espaces extérieurs et la création de parcours cohérents entre les différentes zones intérieures et extérieures. De la réflexion globale sur l’expérience des lieux jusqu’aux détails du mobilier, l’ensemble dégage une impression de qualité et de détente qui est en phase avec le programme. »

On décrit l’ensemble architecturale comme « Inspirée de l’analogie du hameau; l’implantation pavillonnaire s’adapte à la topographie naturelle du site. Depuis la route, le volume forme une ligne épurée dans le paysage, dissimulant l’amplitude de la Cité se trouvant en contrebas. (…) En cohérence exemplaire entre vocation commerciale et intégration environnementale, FÖRENA peut aujourd’hui servir de référence aux développements commerciaux périurbains qui manquent cruellement de vision pérenne et durable. »

Une parenté architecturale entre Förena et l’Église Sainte Augustine of Canterbury?

J’ai été frappé par une certaine parenté architecturale entre Förena et un autre joyau architectural que l’on retrouve à Saint-Bruno…

Malgré une diversité des formes (arrondie vs angulaire), la conception architecturale de Förena Cité thermale n’est pas sans rappeler celle de l’Église Sainte Augustine of Canterbury. Érigée en 1967, elle est l’un des très beaux lieux de culte contemporains du Québec. La construction de l’église a été complétée en 1967 selon les plans de l’architecte canado-polonais Victor Prus qui a aussi réalisé le Grand Théâtre de Québec. Coïncidence, la réfection de l’enveloppe de cette œuvre architecturale est aussi lauréat d’un prix de l’Ordre des architectes.

De conception sobre et épurée, l’église s’harmonise avec le vœu de pauvreté de la communauté franciscaine qui en ont la charge. Replié sur elle-même, cette église, tout comme le pavillon principal de Förena, se fond à son environnement. Les deux architectes ont utilisé du bois de cèdre comme parement extérieur, ce qui contribue pour beaucoup à leur harmonieuse intégration dans leur environnement respectif.

Journaliste: Alain Dubois

(1) Le programme des Prix d’excellence en architecture de l’Ordre des architectes du Québec souligne, depuis 1978, la contribution essentielle des architectes et de leur clientèle à la qualité du cadre bâti. Mis en œuvre sur une base annuelle depuis 2019, il vise à mettre en valeur des réalisations architecturales exemplaires, conçues par des architectes du Québec. Il contribue également à sensibiliser le public à la qualité architecturale et au rôle de l’architecte.

Photos FÖRENA: OAQ, Raphaël Thibodeau


Saint-Bruno-de-Montarvile d’hier à aujourd’hui, le plus important groupe Facebook exclusivement dédié aux Montarvillois