La maladie du chevreuil fou présente au Parc National du Mont-Saint-Bruno ?

Partagez!
image_pdfimage_print

Cette semaine dans le groupe Facebook, Saint-Bruno-de-Montarville d’hier à aujourd’hui, une membre a décrit une rencontre avec un chevreuil aux comportements inhabituels: signes d’agressivité et de désorientation,  salivation excessive… Or ces symptômes font partie d’une maladie qui vient d’apparaître chez les cervidés du Québec. Le 10 septembre 2018, un premier cas de cette maladie débilitante chronique des cervidés (« maladie du chevreuil fou » ou « du cerf zombie ») a été confirmé dans un élevage de la région des Laurentides. Des mesures sont actuellement mises en place au Québec pour contrôler tout risque associé à cette maladie.

Probablement non transmissible à l’humain

Cette maladie du système nerveux peut aussi affecter les autres cervidés tels que, l’orignal, le wapiti et le cerf rouge. Elle est causée par des protéines anormales appelées prions. Contrairement à l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB – maladie de la vache folle), qui est aussi une maladie semblable la MDC n’est pas considérée comme une maladie transmissible à l’humain.

À l’heure actuelle, il n’y a donc aucune preuve scientifique directe que la maladie peut se transmettre aux humains. Cependant, il est recommandé que tout tissu pouvant provenir d’un animal connu d’être infecté par la maladie débilitante chronique ne soit pas utilisé ou consommé par les humain.

Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont mis en place des mesures pour réduire l’exposition des humains à des produits pouvant être contaminés par la maladie débilitante chronique. Ces mesures consistent à empêcher que des animaux infectés connus soient intégrés à la chaîne alimentaire.

Santé Canada recommande d’éviter de consommer de la viande provenant d’animaux connus d’être infectés par des ESTs. Dans les régions où l’on a détecté la maladie débilitante chronique chez des cervidés sauvages, les chasseurs sont encouragés à prendre des précautions lorsqu’ils manipulent des carcasses et devraient envisager de faire tester ces animaux avant de manger la viande, de préparer des trophées ou de tanner les peaux.

Les symptômes de la maladie débilitante chronique?

Les animaux infectés par la maladie débilitante chronique peuvent présenter divers signes cliniques à mesure que la maladie endommage progressivement leur cerveau. Ces signes comprennent les suivants :

  • dépression
  • difficulté à avaler
  • salivation excessive
  • soif accrue
  • perte de coordination
  • paralysie
  • pneumonie
  • isolement du reste du troupeau
  • comportement inhabituel
  • miction excessive
  • perte de poids

Les signes peuvent persister pendant des semaines, voire des mois, avant que l’animal meure. Cependant, certains animaux peuvent ne pas présenter de signes cliniques, à l’exception d’une pneumonie aiguë. Les animaux sont habituellement âgés de trois à quatre ans lorsque les signes cliniques apparaissent, mais on a observé des signes chez certains animaux aussi jeunes que 18 mois ou aussi vieux que 13 ans.

Mode de transmission

Chez les cervidés, la maladie peut être transmise par contact direct (entre les animaux) ou par contact indirect, par le biais de l’environnement (l’animal infecte un lieu, qui infecte à son tour un autre animal). On croit que la transmission par contact direct se produit en raison de l’excrétion de l’agent infectieux par la salive, le lait et les excréments. La période d’incubation typique dure de 16 à 36 mois.

Comment diagnostique-t-on cette maladie?

On peut diagnostiquer la maladie de façon provisoire en s’appuyant sur les signes cliniques. On confirme habituellement le diagnostic en soumettant à des épreuves de dépistage des tissus prélevés après la mort de l’animal infecté. Un résultat de test négatif ne garantit pas qu’un animal n’est pas infecté par la MDC, mais il le rend considérablement moins probable et peut réduire votre risque d’exposition à la MDC, par exemple par contact avec les tissus de cet animal

Par ailleurs, il n’existe aucun traitement pour les animaux affectés par la maladie débilitante chronique. Il n’y a aucun vaccin pour prévenir l’infection.

Il est important de signaler toute observation de cervidé présentant des signes pouvant être associés à la maladie à SOS Braconnage au 1 800 463-2191

 

Pour en savoir plus: WIKIPÉDIA

 

NOTE: Il n’y a eu aucune confirmation officielle que le chevreuil aperçu dans le Parc National du Mont-Saint-Bruno souffrait de cette maladie.

SOURCE: Publications du gouvernement du Québec et du gouvernement du  Canada

Par USDA photo by Scott Bauer — Image Number: K5437-3. http://www.ars.usda.gov/is/graphics/photos/may01/k5437-3.htm, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=245466

 

Be the first to comment on "La maladie du chevreuil fou présente au Parc National du Mont-Saint-Bruno ?"

Leave a comment