L’ARTM une tarification unique par zone est prévue… L’ATCRS insatisfaite

Partagez!

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) annonce une vaste consultation publique qui aura pour objectif de simplifier et d’intégrer les tarifs de transport collectif, à l’échelle métropolitaine, y compris pour le transport adapté. Il permettra de passer de 17 grilles tarifaires à une seule grille métropolitaine et de plus de 700 titres de transport à une centaine. Le territoire proposé est découpé en 4 grandes zones tarifaires, plutôt qu’en 8 actuellement. Il s’agit de: 1- l’agglomération de Montréal, 2- l’agglomération de Longueuil et la ville de Laval, 3- les couronnes nord et sud et 4- les municipalités situées à l’extérieur du territoire de l’ARTM et qui sont desservies en vertu d’ententes convenues avec elle.

Deux grandes familles de titres sont suggérées. Des titres Tous modes qui donneront indistinctement accès aux bus, au métro, au train, au REM ainsi qu’aux services de transport adapté, et des titres Bus partout qui permettront de se déplacer en bus dans les trois zones situées à l’intérieur du territoire couvert par l’ARTM.

«Le grand objectif de ce projet est de faciliter la vie des usagers et de mettre de l’avant une structure tarifaire totalement intégrée, qui permet de se déplacer avec aisance, tant en transport régulier qu’en transport adapté», a précisé M. Daniel Bergeron, directeur exécutif Planification des transports et mobilité.

Tarif à la baisse pour les montarvillois

Pour les montarvillois (agglomération de Longueuil) ce tarif intermodal vers Montréal (ex: autobus, REM, métro) coûterait mensuellement $144.00 et pour se déplacer à l’intérieur de l’agglomération, le tarif serait le même qu’aujourd’hui, soit $100.00.

Pour en savoir plus sur les consultations publiques: www.repensonslamobilite.quebec

L’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS) se dit insatisfaite

L’association souligne que le projet de refonte tarifaire présenté par l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) entraînera une hausse significative des dépenses pour les usagers de l’agglomération de Longueuil, alors même que les usagers du West Island bénéficieront d’une baisse importante de tarifs.

L’ ATCRS explique que présentement, les usagers de l’agglomération de Longueuil paient 100.00$ pour une carte mensuelle qui leur donne accès à l’ensemble du service d’autobus du Réseau de transport de Longueuil (RTL). Avec la refonte tarifaire projetée et l’arrivée du Réseau express métropolitain (REM) qui interdit l’accès des autobus du RTL au pont Samuel-De Champlain, les usagers devront payer 144.00$ pour avoir accès au REM vers Montréal.

De plus, la carte mensuelle à 100.00$ ne couvrira plus les quelques lignes du RTL (55, 61 et 170) qui continueront à traverser les autres ponts. «Il est inéquitable que l’usager qui n’utilise que les autobus du RTL sur la Rive-Sud doive payer 100 $, alors qu’à Montréal la carte mensuelle n’est que de 90 $», estime Jean-Michel Laliberté, porte-parole de l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud.

Jean-Michel Laliberté

Dans le West Island, cependant, le projet de refonte tarifaire met fin aux différentes zones tarifaires, de sorte que les usagers qui paient actuellement une carte mensuelle TRAM 3 à 141.00$ verront le tarif baisser à 90.00$ par mois, laquelle donnera accès au REM. «Si le REM justifie une hausse de tarifs à Brossard, ce devrait être la même chose dans le West Island, sans quoi la réforme serait injuste», affirme M. Laliberté.

«Le trajet de Brossard vers la gare Centrale ne prendra que 15 kilomètres; de Kirkland à la gare Centrale, le trajet est d’environ 30 kilomètres. Il est illogique de baisser à 90 $ le tarif à Kirkland, alors que celui-ci est augmenté à 144 $ à Brossard», ajoute M. Laliberté. Ce rabais se répercutera dans le portefeuille des contribuables de la Rive-Sud, car la Loi sur l’Autorité régionale de transport métropolitain prévoit que le déficit d’exploitation du REM sera financé par une contribution des municipalités en proportion de l’usage qu’en feront leurs résidents.

Le projet de refonte tarifaire contient néanmoins des éléments positifs pour les usagers de la couronne sud. En effet, les tarifs d’exo seront harmonisés, facilitant la mobilité à l’intérieur de la couronne sud. «Avec l’harmonisation, il sera possible de se déplacer en autobus ou en train dans la couronne, sans payer des tarifs exorbitants» conclut M. Laliberté.

LeMontarvillois.com

Saint-Bruno-de-Montarville

Source: Communiqué de l’ARTM et de ATCRS

Affichez
Cachez