Le CISSS-ME lance un projet pour prévenir le déconditionnement physique associé à la COVID-19

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégies-Est  a mis sur pied un projet novateur en partenariat avec Nautilus Plus afin de prévenir le  déconditionnement physique associé à la COVID-19 chez les personnes de 50 ans et plus. 

Lancé plus tôt ce mois-ci, le projet implique une kinésiologue du CISSS de la Montérégie-Est et une équipe de  kinésiologues de Nautilus Plus qui rendent ainsi visite à des usagers à domicile ou dans des résidences privées pour aînés de Saint-Bruno et des autres municipalités desservi par ses services, qui correspondent à des critères précis et identifiées comme pouvant prendre  part au projet. Ce projet vise particulièrement les personnes les plus susceptibles de voir leur capacité cardio respiratoire et musculaire se détériorer dans un contexte de confinement. 

Le kinésiologue pourra visiter un usager d’une à huit fois, selon les besoins, sur une période d’une à quatre  semaines. Les séances, de 30 à 45 minutes, porteront principalement sur la promotion de l’activité physique  avec la suggestion d’activités, l’adoption de saines habitudes de vie et l’importance de bouger régulièrement. 

Pour Diana Milette, directrice adjointe du programme soutien à l’autonomie des personnes  âgées «Le contexte exceptionnel dans lequel nous vivons depuis plusieurs mois représente un défi pour plusieurs  personnes de 50 ans et plus qui sont confinées dans leur appartement et pour qui les occasions de bouger se  font plus rares. Le projet que nous avons mis sur pied permettra de maintenir la qualité de vie des usagers qui  en bénéficieront et favorisera une meilleure santé physique, cognitive et psychologique chez ces mêmes  personnes.»

Jusqu’à maintenant, 40 usagers ont été référés pour prendre part au projet qui se poursuivra jusqu’à la fin de la  pandémie. 

Le Montarvillois

Le journal hyperlocal de Saint-Bruno-de-Montarville

Source: Communiqué CISSSME

– –