Le débat des candidats à la mairie de Saint-Bruno

Partagez!
image_pdfimage_print
Le débat des candidats à la mairie de Saint-Bruno qui a eu lieu le 18 octobre dernier a été sûrement un moment important de la présente campagne électorale. Près de 400 Montarvillois s’y sont déplacés pour entendre les cinq candidats à la mairie exposer leur programme, répondre aux questions des animateurs et s’affronter

Martin Murray, Parti montarvillois : Molson à Saint-Bruno?

Le maire Murray qui était l’unique cible des attaques de ses adversaires a bien défendu son bilan et proposé la continuité entre autres par la mise en action du plan d’urbanisme. Il a suscité bien des réactions en annonçant un projet de 500 millions à Saint-Bruno «Nous n’attendons que le certificat d’autorisation du Ministère. Quand vous regardez tout ça, je pense que vous êtes entre de bonnes mains» .
Hors le seul projet de cette ampleur pour lequel son administration a fait campagne auprès d’une entreprise est celui de la future brasserie Molson! Si cette information se confirmait, cela représenterait une très bonne nouvelle pour la ville.

Thérèse Hudon, Alliance municipale

La candidate de l’Alliance municipale a été solide. Elle qui est particulièrement pugnace au conseil a surpris par sa retenue. Mme Hudon a bien exposé le programme électoral de son parti , défendu l’administration du maire Benjamin, entre autres sur son refus d’autoriser la construction de l’entrepôt et siège social de Jean-Coutu à Saint-Bruno. Elle a expliqué qu’à l’origine le projet de siège social n’était pas dans les cartons de l’entreprise.

Bruno Harvey, indépendant

Cet homme d’affaires et avocat a plaidé avec efficacité sa cause et réussi de beaux «birdies» en attaquant le bilan du maire Murray, entre autres lorsqu’il a critiqué les relations tendues que le maire entretiendrait avec les promoteurs immobiliers. Pendant le débat, il s’est présenté comme un homme de consensus capable de faire des ponts entre les promoteurs, les citoyens et l’administration municipale.

Michel Deslandes, indépendant

À la manière de François Yo Gourd (Parti Rhinocéros) dans les années 90, ce pharmacien montarvillois a volé la vedette par son solide sens de l’humour. Ses interventions sarcastiques et souvent hors sujet ont déridé les citoyens présents et les autres candidats. Bruno Harvey lui a même suggéré de se lancer dans une carrière d’humoriste. Partisan d’une joyeuse austérité, il privilégie le recyclage et la rénovation des infrastructures et s’oppose à tous projets qui impliqueraient la construction de nouveaux bâtiments.
André Besner, Parti équilibre
Ce candidat à l’égo disproportionné a fait longuement étalage de son CV et présenté quelques-uns de ses 28 engagements électoraux. Son manque de modestie a amusé plusieurs des citoyens présents.
Voir ou revoir le débat:
-Sondage sur le débat ICI
 
Alain Dubois

Be the first to comment on "Le débat des candidats à la mairie de Saint-Bruno"

Leave a comment