Les gagnants du concours de photo «J’ai Saint-Bruno à l’œil»

Partagez!

Le premier concours de photographie organisé par le groupe Facebook «Saint-Bruno-de-Montarville d’hier à aujourd’hui» et votre journal hyperlocal LeMontarvillois.com s’est terminé le 31 mai.  Une centaine de magnifiques photos ont été publiées par des membres du groupe. Le premier prix a été  remporté par Séverine Sitbon pour sa photographie des «Deux cardinaux sur une mangeoire», le second par Michel Hannequart pour son «Geai bleu, les ailes déployées» et  Géraldine Faure, pour son «Mont-Saint-Bruno sous un arc-en-ciel»,  a raflé le troisième prix.  Sylvie Martel pour sa  photo d’un  «passereau indigo» s’est mérité le prix coup de coeur de l’éditeur.

Un grand merci à nos marchands locaux participants qui ont offert généreusement 650$ en prix!

Sylvie Robert, Shaklee; Momoko, comptoir asiatique; Réparation Saint-Bruno; La Chaumière; Le Charlotte, pub gastronomique; Saucissier William J Walter; Oh Sushi; Vignoble Kobloth; Le Pain dans les Voiles; Markina; La Looma; Marché aux fleurs

Qui sont nos gagnants?

Séverine Sitbon 

Photographe amatrice depuis 2010, elle a pris ses premières photos lors de voyages. Ce n’est qu’après son arrivée à Saint-Bruno en 2017 qu’elle a eu le goût d’aller plus avant dans la photographie: «Avoir la chance de vivre en pleine nature entourée d’arbres, de lacs, de parcs, où l’on trouve de magnifiques sources d’inspiration telle qu’une multitude d’oiseaux colorés et d’animaux m’a donné envie de renouer avec mes passions pour la faune et la photo».  

Séverine a traversé plusieurs épreuves ces dernières années et la photo a été pour elle un refuge, «une façon de penser à d’autres choses et de poser mon regard sur les beautés de la vie qui nous entoure. Ce fut la même chose durant le confinement.»  

Sur Saint-Bruno et la pandémie…

Pour la suite, je laisse la plume à Séverine, qui en possède une très belle: «J’adore ma Ville et la qualité de vie qu’on y trouve, le calme, la gentillesse, l’accueil chaleureux des Montarvillois et le privilège d’avoir une vie de village avec ses services concentrés au cœur de son centre-ville. En ces temps incertains et difficiles de pandémie, nous pouvons également compter sur le courage et le dévouement de tout le personnel soignant qui continuent à offrir toute leur humanité au chevet des malades. D’autres comme nos commerçants et leurs employés ont dû se réorganiser très vite pour continuer à nous offrir un service et une entraide extraordinaire. Sincèrement, cette chaîne de solidarité mise en place a adouci notre confinement et me rend surtout encore plus fière d’être Montarvilloise! Grâce aux efforts de tous, les plus vulnérables d’entre nous peuvent rester en sécurité chez eux, s’ils le souhaitent. Un gros merci à vous tous, et bravo! Toutefois, même si beaucoup de précautions ont été prises, cela n’a pas empêché la COVID de faire des ravages sur son passage. Je tenais donc à avoir une pensée pour tous ceux qui ont perdu un être cher et à leur offrir mes plus sincères sympathies.  

Encore félicitations à Michel Hannequart et à Géraldine Faure pour leurs superbes photos et bravo à tous les participants. Un gros merci à tous ceux qui nous ont encouragés, et aux commerçants participant au concours pour leur générosité. Et surtout un merci tout spécial à Alain Dubois pour sa belle initiative de concours qui a permis de booster nos motivations et de mettre un peu de gaîté dans nos objectifs! Et puisque le bonheur ne vaut d’être vécu que s’il est partagé, j’espère de tout cœur que mes photos vous ont apporté autant de joie que celle que j’ai ressentie à les réaliser. Prenez tous bien soin de vous et de vos familles».

Photo: Séverine Sitbon (1er prix)

Michel Hannequart

Les lettres et les mots sont une passion de père en fils chez les Hannequart. Même s’il est homme de peu de mots, il est capable de les croiser comme d’autres croisent le fer. Comme un bon escrimeur, il sait  les empaler de mille et une manières. C’est son métier, son art… Michel  pratique la photographie depuis son adolescence.  Il est le photographe attitré des Productions 16 (spectacles au Centre Marcel-Dulude) et occasionnellement le photographe du Montarvillois. Je  laisse maintenant Michel à ses mots:

«Né à Longueuil d’une mère franco-ontarienne et d’un père français. 

Pas encore septuagénaire, mais c’est au programme!

Montarvillois depuis exactement 30 ans, bien installé avec compagne,  fils et petits-enfants (Yvonne et Gilbert).

Passionné de photo depuis l’âge de 14 ans (au début surtout en diapositives) ayant passé de longues heures en chambre noire, tellement content d’en être sorti grâce à l’arrivée du numérique.

Grand contemplatif (c’est tellement reposant et ça convient si bien à la photo).

Patient et insatiable observateur du monde aviaire.

Amoureux des mots, de leurs sens (et de leurs lettres surtout!), les croisant quotidiennement, patiemment, par pur plaisir (mais aussi pour gagner ma vie!) et pour le plaisir des autres…(trouvez ici mon occupation!)

 Espérant toujours encore plus pour Saint-Bruno: une protection des espaces verts, un lac en santé (!) un centre-ville vivant, un centre sportif (bien situé!), des décisions municipales pas seulement guidées par les profits (des autres!), mais par le souci du bien-être de ses habitants…»

Photo: Michel Hannequart (2e prix)

Géraldine Faure

Géraldine habite à Saint-Bruno depuis 20 ans… et elle en a 22!  Rayonnante, effervescente et chaleureuse, elle a l‘image du futur que nous espérons pour notre ville.  Avec Géraldine on n’est pas dans l’immobilisme, mais dans l’action… Passionnée par la mode, elle étudie en design de mode au collège LaSalle. Géraldine travaille à temps partiel chez Simons et lors de la période estivale elle a aussi un emploi chez M.Hibou. «Je vis très bien avec la pandémie, mes cours en ligne me prenaient pas mal de mon temps, mais actuellement je travaille beaucoup (..) Sinon, je suis toujours très occupée et incapable de rester en place, j’adore la musique (Céline Dion est la meilleure chanteuse du monde). Je fais de la photographie quand ça me tente, c’est donc récréatif.  J’aime beaucoup la montagne et le lac du Village».

Sans doute à la recherche du trésor qui dit-on se cache à ses pieds, elle collectionne les photos d’arc-en-ciel. C’est en roulant sur la route 20 qu’elle a aperçu cet arc-en-ciel qui enveloppait le Mont-Saint-Bruno. Elle a immédiatement immobilisé sa voiture pour prendre ce magnifique cliché. Elle ne le savait pas encore, mais au pied de celui-ci il y avait un trésor, son troisième prix à notre concours photo!

Photo: Géraldine Faure (3e prix)

Sylvie Martel

Je connais Sylvie depuis qu’en tant que directrice du CPE Les Mousses du Mont (installation Roberval) elle y a admis mon fils. Ouf…Cela a été un grand soulagement pour moi et ma conjointe Christine sévèrement handicapée (décédée depuis)  que notre garçon y soit admis à la pouponnière. Il y a passé 5 autres belles années. Mes parents avaient travaillé dans cette garderie avant qu’elle ne devienne un CPE et à l’époque où elle était la propriété de Mme Raboin. Trêve de souvenirs… Laissons Sylvie parler d’elle:

Sylvie est arrivée jeune adolescente à Saint-Bruno en 1973. Elle a eu un fils qui est maintenant devenu un adulte. Elle n’a commencé à faire de la photo que depuis l’an passé, moment où elle a pris sa retraite. 

«Mon intention au début était de faire de la photo de rue. Après quelques mois, j’ai réalisé que c’était dans la nature que je voulais faire de la photo. Je me suis donc procuré une lentille qui me permettrait de photographier les oiseaux, que j’affectionne particulièrement.

Sur Saint-Bruno…

J’aime Saint Bruno pour tout ce qu’elle nous offre! La nature, les loisirs, sa situation géographique qui font en sorte que nous sommes près de tout.  Je trouve que notre ville évolue bien…

Je suis retraitée depuis un an, j’ai passé ma vie professionnelle en petite enfance. Éducatrice d’abord pendant plus de vingt ans, ensuite directrice de l’installation Alizé du CPE Les Mousses du Mont sur la rue Roberval pendant une quinzaine d’années. 

J’ai fini ma carrière à la direction d’un CPE à l’UQAM, le CPE Tortue têtue où un groupe d’étudiants m’a approchée pour en apprendre davantage sur l’approche pédagogique chez les Mousses du Mont. Ces étudiants m’ont finalement offert le poste de direction générale et mon mandat était de mettre sur pied un CPE exclusivement pour les parents étudiants. J’avais carte blanche de A à Z. Un superbe défi, un beau cadeau professionnel et personnel!

En ce qui me concerne, j’aime tout ce qui est à la fois simple et complexe: les enfants, la flore, la faune… J’aime également les randonnées en forêt, assister à des concerts de musique classique et de jazz ainsi que des spectacles de danse classique et contemporaine.

La pandémie…

J’ai trouvé très difficile d’être confinée dans ma région. Je fais beaucoup d’observation d’oiseaux et j’aime aller un peu partout, découvrir de nouveaux endroits. Avec la SÉPAQ Saint-Bruno fermée en plus, les sorties étaient assez limitées.»

Photo: Sylvie Martel (coup de coeur de l’éditeur)

Alain Dubois, LeMontarvillois.com

PS : Nous avons un nouveau concours photo dans la page du groupe Saint-Bruno-de-Montarville d’hier à aujourd’hui: «À la découverte du Parc national du Mont-Saint-Bruno». Je ne sais pas encore quels seront les prix, mais déjà des marchands ont proposé d’y participer. Il y aura donc des prix d’offerts… Le concours se terminera le 31 juillet.

Note, j’ai parfois modifié légèrement les textes des gagnants afin que ceux-ci s’intègrent mieux au format de l’article.

Affichez
Cachez