Michèle Archambault quitte la vie politique

Partagez!
image_pdfimage_print

Mme Archambault a annoncé sur sa page Facebook qu’elle ne se représentera pas comme conseillère municipale du district 8. Elle a été la première élue du Parti montarvillois et lors de sa ré- élection, elle a obtenu (avec Marilou Alarie) la plus forte majorité de tous les élus. En novembre 2011 elle a figuré parmi les 25 personnalités politiques émergentes du Québec du magazine l’Actualité.

Les débuts de Mme Archambault en politique n’ont pas été faciles, seule élue du Parti Montarvillois en 2009, elle a dû affronter un maire et un conseil municipal qui lui étaient hostiles et qui ne faisaient rien pour faciliter son travail…

Les ruches urbaines

Réélue en 2013, Mme Archambault a exercé pour la nouvelle administration municipale de nombreuses responsabilités : finances, jeunesse, éthique et gouvernance, comité jeunesse UMQ et au sein de plusieurs comités de l’agglomération. Elle a aussi exercé la fonction de mairesse suppléante.Interrogée par Le Montarvillois, Mme Archambault s’est dite particulièrement fière d’avoir ouvert la porte à une relève en politique municipale et d’y avoir attiré davantage de jeunes. Elle s’est dite aussi très satisfaite du rôle qu’elle a joué dans l’adoption de la politique de ville nourricière, notamment en y incluant un projet de ruches urbaines et l’adoption du règlement autorisant les poulaillers urbains ainsi que les jardins en façade, les aménagements paysagers comestibles, etc. Mme Archambault a aussi œuvré à l’adoption d’une nouvelle politique du logement social qui, cependant, ne devrait être adoptée que si son parti est réélu en novembre prochain.

Un échec…
Malgré un bilan impressionnant, le dernier mandat de Mme Archambault a été tout de même marqué par son échec à faire réouvrir la rue Piette. Plusieurs de ses commettants ont exprimé sur les réseaux sociaux leur grande déception à cet égard.Dans la dernière année, elle a été aussi victime de propos particulièrement méprisants de la part du conseiller et aspirant maire, André Besner, ce qui a valu à ce dernier une sévère motion de blâme de la part du conseil municipal.
Alain Dubois

Be the first to comment on "Michèle Archambault quitte la vie politique"

Leave a comment