Pandémie -La CETAM: Une armée de paramédics au service de la population

Partagez!
image_pdfimage_print

Le Québec est maintenant sur pause jusqu’au 4 mai, mais à la CETAM, comme dans tout le réseau de la santé, rien n’arrête, jamais. En date du 8 avril, la CETAM a transporté plus de 563 cas suspectés de COVID-19 et près de 73 cas confirmés. La Montérégie est la 2e région la plus touchée après Montréal avec 1 034 cas confirmés, mais c’est particulièrement l’agglomération de Longueuil, avec 392 cas confirmés, qui nous tient occupé.

Cette crise sans précédent exige de la CETAM une grande créativité et, évidemment, des investissements majeurs pour la sécurité de leurs équipes. La problématique d’approvisionnement en équipements de protection individuel (ÉPI) a forcé la CETAM à innover. Dorénavant, les 53 véhicules ambulanciers seront munis de pulvérisateurs de désinfectant, ce qui permettra un nettoyage supplémentaire pour tous les équipements, incluant les modules de soins de les véhicules ambulanciers.

Une armée de paramédics

Les équipes spécialisées COVID sont en déploiement depuis ce matin. Elles seront uniquement attitrées aux cas suspectés ou confirmés, en prenant en considération que tout patient démontrant un état grippal est dorénavant considéré comme un cas suspecté. Cette mesure a comme principal objectif de limiter le nombre de paramédics en contact avec la maladie, mais aussi de mieux contrôler l’utilisation des équipements de protection en concentrant ce type d’intervention à des équipes dédiées. Tout paramédic de la CETAM peut tout de même être appelé sur un cas COVID et une équipe COVID peut intervenir sur un appel urgent où une vie est en danger.

Source: Communiqué CETAM, Saint-Bruno-de-Montarville

Affichez
Cachez
WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com