Pour soutenir l’achat local Sainte-Julie lance une plateforme transactionnelle… et pourquoi pas aussi à Saint-Bruno?

Partagez!

Face à la pandémie et ses impacts sociaux et commerciaux, la ville de Saint-Julie a vite réagi. Tout d’abord en lançant rapidement son site «Solidarité Sainte-Julie» qui permet le jumelage de bénévoles avec des citoyens et qui a connu dès son lancement un vif succès . Près de 200 bénévoles s’y sont inscrits et les demandes d’aide ou de services sont, selon la ville, comblées en quelques secondes seulement. Plusieurs types de services peuvent y être demandés, comme la livraison d’épicerie ou de pharmacie, etc. À Saint-Bruno ce sont des initiatives individuelles, dont celle de l’auteur de ces lignes qui ont comblé au départ ce besoin. La ville de Saint-Bruno a tout de même, après ± deux semaines de délai, conclu une entente de service avec le CAB «Les p’tits bonheurs» pour palier cette lacune.

Or, devant ce succès populaire, Sainte-Julie a décidé de pousser encore plus loin l’expérience en offrant, non seulement un bottin des entreprises locales, mais en mettant en ligne une plateforme transactionnelle qui leur permet de vendre en ligne leurs produits et dans laquelle les commerçants peuvent utiliser soit le mode de paiement offert par la ville ou le leur. À Saint-Bruno, la ville propose sur son site un bottin de l’achat local développé par la Chambre de commerce du Mont-Saint-Bruno. Malheureusement on n’y retrouve, contrairement à sa voisine Sainte-Julie, aucune plateforme transactionnelle, ce qui avouons-le, serait bien utile à nos petits commerçants. Une initiative qui, si elle était imitée par Saint-Bruno, encouragerait de façon significative l’achat local. D’autres initiatives sont aussi envisageables pour aider nos commerçants; entre autres un service de livraison en partage chapeauté par la ville… Quoi qu’il en soit, Saint-Bruno accuse un certain retard et manque d’initiative dans le support à apporter à notre économie locale.

Je ne sais pas comment expliquer les réponses lentes et timides de la ville face à la crise que nous traversons, autrement que par la situation qui règne au sein du conseil municipal. D’un côté, il y a le maire et les deux membres restants de son parti et de l’autre, 5 conseillers, dont 4 «indépendants» qui gouvernent de facto la ville. Hors ce gouvernement bicéphale n’est sûrement pas le plus efficace dans une période de crise comme celle que nous vivons. Celle-ci exigerait plutôt que tous les conseillers se rallient au chef de notre gouvernement municipal, le maire Martin Murray et à son leadership. La prochaine campagne électorale est encore loin… En attendant, il faut suspendre les querelles politiques, travailler ensemble…. et c’est avec cette main tendue que ça va mieux aller à Saint-Bruno…

Alain Dubois (chronique municipale)

Sur le même sujet: Le Bottin de l’achat local à Saint-Bruno: Une autre initiative pour encourager nos commerces de proximités

Liens connexes:

Le bottin de l’achat local du Montarvillois.com ICI

Groupe Facebook d’achat local mettant en lien acheteurs et commercants locaux: Pandémie: Commerces ouverts à Saint-Bruno-de-Montarville

Affichez
Cachez