Résidence pour aînés sur l’ilôt Natrel, un projet imposant que certains souhaitent imposer.

Partagez!
image_pdfimage_print
Marilou Alarie

         Marilou Alarie

Malgré les consultations publiques et la claire volonté exprimée par les Montarvillois de voir au centre-ville, sur le site de l’ancienne laiterie Natrel, un projet de développement dynamique qui permet une mixité d’occupation et un bâti à échelle humaine ne dépassant pas 4 étages, l’administration du maire Murray revient aujourd’hui à la charge en proposant des modifications au plan d’urbanisme lesquelles ne respectent pas les conclusions des consultations ni même les engagements pris par sa formation politique lors de la récente élection.

L’objectif de ses modifications? Permettre un complexe immobilier de cinq (5) étages comprenant 300 unités d’habitation réservées exclusivement aux aînés sur le terrain de l’ancienne laiterie Natrel au cœur du centre-ville de Saint-Bruno.

Et pourtant:

  •  Ce projet immobilier ne cadre pas avec les objectifs définis dans la Vision stratégique 2035 adoptée en 2015 par la Ville de Saint-Bruno pour le secteur du centre-ville.
  • Ce projet ne rencontre pas les orientations et recommandations de l’étude d’urbanistes conseils intitulée « Définition d’un parti d’aménagement pour le centre-ville » et commandée par la Ville de St-Bruno à l’organisme Vivre en ville, lequel a réalisé cette étude à la suite des consultations publiques « Imaginons St-Bruno » en 2015.
  • Ce projet n’est aucunement conforme au plan d’urbanisme adopté en décembre 2017 à la suite d’un exercice de consultation publique.
  • Le plan d’urbanisme ne permet pas que soient implantés sur l’îlot Natrel des immeubles de plus de quatre (4) étages et ne permet pas non plus l’usage « habitations collectives », un usage nécéssaire au modèle d’affaire du promoteur.
  •  Ce projet fût sévérement critiqué par les citoyens lors de la consultation/séance d’information publique sur l’îlot Natrel, en mai 2018.
  • Lors de sa réunion du 19 septembre dernier, le comité consultatif d’urbanisme de la ville de Saint-Bruno fût incapable de recommander favorablement au membres du conseil de ville les modifications règlementaires nécessaires à la réalisation du projet.

Un événement connu par peu de personnes autres que les membres du conseil est révélateur du parti pris du maire favorable à un projet de résidence pour personnes agées au détriment d’un développement rejoignant ceux exprimés lors des consultations publiques.

Quelques mois avant que la Société en commandite RPA 2 Saint-Bruno ne fasse l’acquisition de l’ancienne laiterie du centre-ville,  le 21 octobre 2016, le maire avait pris l’initiative, à l’insu des membres de son conseil, d’informer les vendeurs, la Coopérative Agropur, qu’il souhaitait un projet d’envergure à cet endroit et qu’il serait favorable à modifier la règlementation municipale pour pouvoir accueillir, sur cet important îlot central, des immeubles résidentiels et commerciaux de 6 étages! Ces modifications étaient significatives puisque, à l’époque, seuls les immeubles commerciaux comptant un maximum de deux étages étaient permis à cet endroit.

Voilà pourquoi lors du dépôt du projet de plan d’urbanisme au début de l’année 2017, la possibilité d’implanter sur l’îlot Natrel des immeubles de 6 étages fût présentée au public. Les citoyens ont été nombreux à se questionner sur l’origine de cette volonté de désormais permettre des édifices d’une telle hauteur à cet endroit. Cette volonté était après tout contraire aux conclusions des consultations publiques de 2015 et aux recommandations des urbanistes conseil mandatés par la ville.

Quelques mois plus tard, à l’automne 2017, à l’approche des élections, la pression citoyenne pour le respect d’un développement à échelle humaine et avec une mixité sociale sur l’îlot central fut telle que le Parti montarvillois dut prendre l’engagement de limiter la hauteur des immeubles à 4 étages et de ne pas permettre les habitations collectives/résidences pour aînés sur ce lot dans son futur plan d’urbanisme.

Une fois élue, l’équipe du Parti montarvillois a d’abord respecté sa parole en adoptant, au mois de décembre 2017, un plan d’urbanisme conforme à ses engagements.

Mais hélas, cela ne fut que de courte durée. Le maire a vite fait de mettre en place un comité de travail composé d’élus, de trois représentants du promoteur et de quelques citoyens choisis par le maire lui-même. Ce comité allait, on le devine, recommander que soit réalisé le projet souhaité par le promoteur. M. Murray et son équipe pouvait maintenant renier leurs engagements électoraux sous prétexte qu’un comité de travail était en faveur du projet.

 Malheureusement, on peut conclure encore une fois que la volonté des citoyens semble être bien peu considérée voir méprisée à côté des intérêts des promoteurs privés. Ce sont ces derniers encore aujourd’hui qui, avec la complicité de l’administration municipale, tentent d’imposer leur modèle d’affaires et de développement.

Les citoyens ont raison de réclamer un développement du centre-ville qui respecte les besoins variés, un développement du site Natrel reposant sur une mixité d’occupation, une densité qui respecte les prérogatives du plan métropolitain d’aménagement et un bâti davantage en harmonie avec celui existant. Il faudra l’exprimer à nouveau lors de la consultation publique du 8 novembre prochain. Si l’administration Murray persiste dans son intention de modifier le plan d’urbanisme au profit du promoteur COGIR, nous devons réclamer un référendum où tous les électeurs pourront s’exprimer et pas seulement les riverains au projet car le développement du centre-ville de Saint-Bruno concerne tous ses citoyens.

Tous les Montarvillois et Montarvilloises sont invité(e)s à participer à l’assemblée publique de consultation sur les modifications réglementaires demandées par le promoteur pour réaliser son projet.

Date: 8 novembre 2018 
Lieu: Hôtel de Ville
Heure: 18:30

 

Marilou Alarie,

Conseillère municipale district 6, Saint-Bruno-de-Montarville

 

Be the first to comment on "Résidence pour aînés sur l’ilôt Natrel, un projet imposant que certains souhaitent imposer."

Leave a comment