Saint-Bruno, la ville au Québec qui a le meilleur taux de diplomation au secondaire…

Saint-Bruno-de-Montarville continue à faire bonne figure dans les différents « palmarès ».  Nommée en 2018 la meilleure ville au Canada pour les familles et quatrième (première au Québec) où il fait bon vivre par le magazine MoneySense(1), la municipalité arrive première au Québec pour son taux de diplomation au secondaire. C’est du moins le constat qui se dégage de la plateforme CartoJeunes qui a été créée par ECOBES, un centre de recherche affilié au cégep de Jonquière.

CartoJeunes est une plateforme de cartographie interactive qui permet d’interroger une vaste banque de données sur les conditions de vie et sur les parcours scolaires des jeunes Québécois de 20 ans et moins.

CartoJeunes présente sur son site plusieurs cartes, graphiques et tableaux qui se retrouvent sous trois rubriques : parcours scolaires au secondaire, parcours scolaires à l’enseignement collégial et conditions de vie. 

La dernière cohorte analysée pour le secondaire est celle de 2012 à 2019. Or le quotidien La Presse a parcouru les différents résultats pour chacune des MRC. Dans un article rédigé par Francis Vaille (2), on dévoile les résultats pour les 10 premières municipalités.

Saint-Bruno-de-Montarville 94% (CSSP)
Saint-Augustin-de-Desmaures 94%
Candiac 92%
Beaconsfield 92%
Kirkland 92%
Boucherville 92% (CSSP)
Sainte-Julie 91% (CSSP)
Chutes-de-la-Chaudière-est (Lévis) 90%
Sainte-Dorothée (Laval) 90%
Pointe-Claire 90%

Comme on le constate, Saint-Bruno est première à égalité avec Saint-Augustin-de-Desmaures.

Voir l’article

Saint-Bruno, première pour y élever sa famille et pour sa qualité de vie et première pour son taux de diplomation: y a-t-il un lien?

En regardant ces résultats et en les comparant avec ceux de 2017 et 2018 de la revue MoneySense, on constate que la plupart des villes dans le top 10 de la liste de CartoJeunes (Québec) se retrouve aussi dans le top 25 de la revue (Canada). C’est le cas pour Saint-Bruno (top 1) mais aussi pour Lévis, Saint-Augustin-de-Desmaures, Boucherville, Candiac et Ste-Julie.

La corrélation entre les résultats de ces deux « palmarès » (3) n’est pas scientifique mais le lien entre la qualité de vie (MoneySense) et la persévérance scolaire (taux de diplomation: CartoJeunes) est tout de même très probable et ce d’autant que les facteurs territoriaux liés à la qualité de vie sont pris en compte dans les analyse de CartoJeunes sur la persévérance et la réussite scolaires (voir tableau)

À noter aussi que 3 des 10 premières villes sont desservies par le Centre des services scolaires des Patriotes et que c’est dans ces mêmes municipalités que l’on retrouve, selon la palmarès de l’Actualité, les meilleures (ou très bonnes) écoles primaires du Québec.

Saint-Bruno-de-Montarville est, certainement, une municipalité ou il fait bon vivre pour les familles et où les jeunes qui y résident ont vraisemblablement de meilleurs chances qu’ailleurs de compléter avec succès leur parcours scolaire. 

Alain Dubois

Le Montarvillois, le journal hyperlocal de Saint-Bruno


(1) MoneySense n’a pas publié depuis ce palmarès

(2) La Presse, 28/01/2020

(3) CartoJeunes n’établit pas de palmarès des écoles ou des villes, ce terme n’est ici utilisé que pour simplifier la lecture.

Note: Saint-Bruno-de-Montarville se situe au premier rang (top 5) pour le taux de participation de ses citoyens aux élections (fédérale, provinciale et municipale)

Photo à la une: Piqsels / photo 2: archive, courtoisie Robert Laflamme / photo 3: Alain Dubois