Saint-Bruno nommera une salle du Vieux Presbytère à la mémoire de la célèbre soprano Pierrette Alarie

Partagez!
image_pdfimage_print

La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville nommera une salle du centre d’exposition du Vieux Presbytère à la mémoire de la soprano Pierrette Alarie, afin d’honorer sa contribution exceptionnelle à la vie culturelle montarvilloise. La salle sera officiellement nommée dans le cadre des Journées de la culture, du 28 au 30 septembre.

Pierrette Alarie est née le 9 novembre 1921 à Montréal. Son père, Sylva Alarie est chef de chœur et d’orchestre et sa mère, Amanda Plante, est comédienne et chanteuse, elle aussi soprano. Très jeune, elle étudie le chant et l’art dramatique au Conservatoire Lassalle avec Jeanne Maubourg. Vers l’âge de 14 ans, son talent lui vaut de passer à la radio à titre de comédienne.

Devenue une soprano de réputation internationale et pédagogue, Pierrette Alarie (1921-2011) a connu une brillante carrière sur les plus grandes scènes du monde. En 1945, elle fait ses débuts au prestigieux Metropolitain Opera de New York, puis elle chante à l’Olympia de Paris ainsi qu’à l’Opéra-comique de Paris. Au cours de sa carrière, qui s’étend sur une trentaine d’années, elle accumule les plus grands honneurs. Parmi ceux-ci, on note celui de Chevalier de l’Ordre national du Québec (1997), celui de Compagnon de l’Ordre du Canada (1967-1996) et le Prix Calixa-Lavallée (1959). Intronisée au Panthéon canadien de l’art lyrique en 2005, Pierrette Alarie est considérée comme l’une des voix les plus raffinées qu’a connues l’opéra québécois et canadien.

Au milieu des années 1950, de retour au Canada, elle fait de nombreuses apparitions à la radio et à la télévision de Radio-Canada. Elle décide de mettre fin à sa carrière en 1970 en interprétant le Messie de Haendel, en compagnie de l’Orchestre symphonique de Montréal. Elle devient ensuite professeur de musique.

C’est à la fin des années 1950 qu’elle et son mari, le célèbre ténor Léopold Simoneau, choisissent de s’installer à Saint-Bruno. Tous deux s’engagent activement dans le développement culturel de la ville. Avec un groupe de citoyens, Pierrette Alarie présente au conseil municipal, en 1966, une offre de collaboration artistique pour que le Vieux Presbytère, nouvellement déménagé au Lac du Village, devienne un lieu de culture. Reconnaissant le bien-fondé de cette démarche, le conseil crée un comité consultatif pour déterminer la mission du bâtiment. Pierrette Alarie accepte d’y collaborer. En 1969, le comité consultatif est dissous puis intégré à ce qui deviendra le Comité des affaires culturelles, où madame Alarie, en tant que membre, jouera un rôle prépondérant dans l’essor du théâtre et de la musique à Saint-Bruno.

S’exprimant sur la reconnaissance du travail des artistes, le maire de Saint-Bruno, Martin Murray, s’est dit fier d’honorer l’héritage de Pierrette Alarie. « Le Vieux Presbytère s’élève au cœur de notre ville. C’est là, bien ancré dans nos valeurs et dans notre histoire, que nous nommons la salle Pierrette Alarie, afin de nous rappeler que la culture est centrale à Saint-Bruno. » La reconnaissance des artistes est importante pour les élus municipaux qui ont adopté à l’unanimité la motion visant à nommer la salle du Vieux Presbytère en l’honneur de Pierrette Alarie.

Pierrette Alarie avec Roger Beaulu

Source: Communiqué Ville de Saint-Bruno & Wikipedia

Liste des personnalités publiques, artistes et athlètes qui habitent (ou déjà habité) à Saint-Bruno-de-Montarville:  https://www.facebook.com/groups/Saint.Bruno.De.Montarville/permalink/10156457510670564/

Be the first to comment on "Saint-Bruno nommera une salle du Vieux Presbytère à la mémoire de la célèbre soprano Pierrette Alarie"

Leave a comment