Siège social de BMR à Saint-Bruno: Le journal persiste et signe!

La Ville a publié une mise au point concernant ce projet où elle précise que toutes les étapes du projet ne sont pas complétées, entre autres, et que différents scénarios de desserte sont en cours. Et qu’il était donc trop tôt pour confirmer la concrétisation de ce projet ou pour en faire l’annonce officielle.

Le journal Le Montarvillois prend note de cette mise au point. Par contre, lors du dernier conseil municipal, celui-ci a adopté une demande de modification réglementaire afin de permettre la réalisation du projet du groupe Montoni (BMR) dans l’Écoparc industriel. La ville a reçu plans, esquisses du projet et autres documents. Le communiqué de la ville mentionne que des discussions sont en cours avec Montoni sur les dessertes… Le projet du groupe Montoni est donc très avancé, et des sommes d’argent significatives y ont déjà été investies. Il ne s’agit pas ici de discussions préliminaires… Mais de discussions et négociations visant la réalisation du projet.

À noter que lors de cette séance du conseil, le maire s’est réjoui du projet de BMR tout en précisant que ce type de projet était fiscalement beaucoup plus avantageux pour la ville qu’un projet qui n’inclurait qu’un entrepôt avec centre de distribution. La conseillère Isabelle Bérubé s’est dite particulièrement heureuse que ce projet inclue la préservation d’une zone naturelle sensible.

Dans notre groupe Facebook Saint-Bruno-de-Montarville d’hier à aujourd’hui, le maire Martin Murray a écrit (et pas au conditionnel):

« L’arrivée de BMR est en effet une très belle nouvelle. Elle l’est parce que nous allons accueillir le siège social de l’entreprise et l’entrepôt. Les pressions ont été fortes au cours des dernières années pour l’implantation d’entrepôts. Je m’y suis toujours fortement opposé, car les centres de distribution sont de grands consommateurs d’espaces et, en bout de ligne, rapportent peu de taxes, compte tenu de la superficie occupée. Le projet de Montoni c’est rapidement brossé: environ 550 emplois, un bâtiment LEED de 79 000 mètres carrés, une serre urbaine sur le toit qui sera la plus importante au Canada, la conservation du boisé et des espaces verts sur 40 % du site et un investissement de 130 millions de dollars. Le lot acquis totalise un peu plus de 397 mille mètres carrés dont 232 mille mètres carrés réservés au de BMR (agrandissement possible dans le futur). »

Avant la publication de l’article, le journal a tenté sans succès de communiquer avec Frédérick Truchon-Gagnon, directrice des communications du Groupe Montoni, afin d’obtenir des compléments d’information.

Dans un article du Journal de Québec, la directrice des communications de BMR, Julie Crevier, n’a pas nié la nouvelle, et ce même si elle a mentionné, tout en refusant de les identifier, que d’autres terrains étaient envisagés. Par ailleurs, à notre connaissance, le groupe Montoni n’est pas engagé dans un autre processus similaire (demande de dérogation, discussion, dépôt de plans et d’esquisses) avec une autre municipalité.

Le journal comprend que cette nouvelle a perturbé la stratégie de communication du groupe Montoni et de BMR qui auraient préféré en faire eux-mêmes l’annonce officielle, une fois que toutes les étapes du projet auraient été complétées.

Par conséquent, le journal, à la lumière de toutes ces informations, maintient le contenu de son article.

Alain Dubois, auteur de l’article et éditeur du journal Le Montarvillois

Photo à la une: Par Stephcouturier — Travail personnel, CC BY-SA 4.0,