“Un budget responsable”: faible hausse des taxes et des tarifs pour les Montarvillois

Partagez!

Le 1er décembre, le conseil municipal de Saint-Bruno-de-Montarville a adopté ses prévisions budgétaires 2021. L’ensemble des conseillers indépendants présents (1) ont voté en faveur de celles-ci, et seul le conseiller et chef du parti municipal “Équipe citoyens d’abord”, Ludovic Grisé Farand, a voté contre.

Selon la majorité des élus, ces prévisions budgétaires respectent l’engagement pris par l’administration municipale  d’aligner la croissance du compte de taxes (1,99 % en moyenne) sur le taux d’inflation. 

Le budget 2021 s’élève à 74 058 100 $, en hausse de 3% par rapport à l’année précédente. Pour la maison moyenne (419 759 $), cette hausse se traduit par une augmentation du compte de taxes de 1,92% ou de 63 $. Entre 2014 et 2021, la croissance du compte de taxes, pour cette même maison moyenne, aura été de 13,7%, alors que l’indice des prix à la consommation aura progressé de 11,4% durant la même période à l’échelle canadienne (sur la base d’un taux d’inflation prévisionnel de 2% en 2021). L’augmentation de 1,92% ou de 63 $ s’explique comme suit :

  • Masse salariale (+ 1 535 600 $) : + 1,37% (+ 45 $)
  • Service de la dette et remboursement du fonds de roulement (- 410 200 $) : – 0,36% (- 12 $)
  • Quotes-parts (+ 1 603 400 $) : + 1,43% (+ 47 $)
  • Réserves (- 1 175 500 $) : – 1,06% (- 35 $)
  • Autres dépenses (+ 606 000 $) : + 0,54% (+ 18 $)

Pour 2021, les dépenses locales de fonctionnement s’élèvent à 42 609 200 $ et celles relatives aux quotes-parts versées à l’agglomération de Longueuil, à la Régie intermunicipale d’assainissement des eaux usées de Saint-Bruno-de-Montarville et de Saint-Basile-le-Grand (RIAEU), et à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), se situent à 31 448 900 $, pour un total de 74 058 100 $ comme mentionné précédemment. 

Les réactions des élus

Ludovic Grisé Farand: La capacité limitée de payer des citoyens 

Le conseiller Grisé Farand a évoqué qu’entre 2013 et 2020 la taxe résidentielle avait augmenté de 19% et que les taxes commerciale et industrielle avaient respectivement augmenté de 36% et 32%.  L’aspirant maire a plutôt proposé un gel des taxes et des tarifs ou une «augmentation correspondant à l’inflation, soit 0,5%». Il a souligné que la capacité de payer des citoyens était limitée surtout en cette période de pandémie et qu’avant d’aller de l’avant avec des augmentations de taxes et de frais de service il serait pertinent, au préalable, de revoir l’ensemble de la taxation à Saint-Bruno. 

Tableau IPC de janvier à septembre. AD

Caroline Cossette: Un budget responsable

La conseillère Caroline Cossette dont l’intervention a été appuyée par l’ensemble des conseillers indépendants (1) avait une analyse différente et plus “macro” de la réalité économique et budgétaire de la ville. Elle a souligné que les impacts d’un 0% d’augmentation du budget étaient trop importants pour être, dans le contexte actuel, envisageable. Les coûts liés aux infrastructures augmentent, les paliers de gouvernements supérieurs font face à une augmentation sans précédent de leur déficit et ils pourraient être tentés, une fois la crise sanitaire terminée, de refiler aux municipalités une partie de celui-ci. La conseillère a aussi rappelé que ce qu’on coupe dans une année on ne le récupère jamais. Pour cette dernière, ce n’est pas la meilleure manière  d’aider les citoyens et les commerçants.  

À 0% d’augmentation il faudrait aussi, note-t-elle, retranché 1,2 million du budget ce qui signifierait probablement des coupes  dans les services. Or la demande pour des services aux citoyens est toujours plus grande…  De plus, les dépenses de la municipalité augmentent, tout comme sa quote-part à l’agglomération (3%) et sa masse salariale… et ce, dans un contexte de baisse des revenus.  

Vincent Fortier: Une augmentation qui équivaut à un trio au Mc Donald aux 3 mois

Le conseiller Vincent Fortier a abondé dans le même sens. Il considère que le budget est respectueux des citoyens: hausse raisonnée et responsable. Il a souligné la hausse des coûts pour le maintien des infrastructures et le rattrapage qu’il faut faire à ce niveau: égout collecteur à mettre en chantier (12 à 13 millions $), maintien du système d’aqueduc, pavage, bâtiments à rénover, etc… Pour le conseiller Fortier, il est primordial de maintenir les services «qui font une différence dans la vie des gens»…  Il admet que le gel de taxes est “sexy” mais que 4 $ par mois (“un trio McDo aux trois mois”) est loin d’être exagéré.  Il a conclu son intervention en mentionnant que cette augmentation plus que raisonnable évite aux Montarvillois d’être exposés dans le futur à des fluctuations fiscales trop importantes… 

À ce titre, rappelons que Saint-Basile avait dans le passé appliqué des gels de taxes, ce qui a obligé l’administration actuelle du maire Yves Lessard à faire du rattrapage fiscal; 18,17% d’augmentation en 4 ans! (1,77% (2021), 2,83% (2020), 7,62% (2019), 5,95% (2018)). Pendant cette période à Saint-Bruno l’augmentation des taxes résidentielles n’a été que de 7,7% (1,83% (2018), 1,96% (2019), 1,99% (2020), 1,92% (2021)).

Le maire Martin Murray: Un budget de transition

Le Maire Martin Murray a, dans un commentaire, appuyé le budget, mais tout en exprimant des inquiétudes vis-à-vis l’augmentation de la masse salariale de la ville (24 postes de plus sur deux ans). Il a aussi tenu à préciser qu’en cette période d’incertitude économique, la municipalité devait se montrer budgétairement très prudente. Le maire dit craindre que de nombreux imprévus financiers liés à  la pandémie affectent significativement  les finances de la ville. Par conséquent, l’actuel budget en est un, selon lui, de transition.  Puisqu’il ne se représentera pas à la prochaine élection (novembre 2020), il s’est dit très satisfait de la  situation financière enviable et très saine dans laquelle il laisse Saint -Bruno.

Alain Dubois

Le Montarvillois, le journal hyperlocal de Saint-Bruno-de-Montarville

(1) Présents: Marilou Alarie, Jacque Bédard Isabelle Bérubé,Caroline Cossette, Louise Dion, Vincent Fortier. Absent Joêl Boucher

Source: séance du conseil municipale du 1er décembre 2020 & communiqué de la municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville

Affichez
Cachez